A la une

S'abonner à flux A la une
Mis à jour : il y a 2 heures 25 sec

BMS : pluies orageuses sur plusieurs wilayas de l'Est du pays à partir de lundi soir

il y a 4 heures 16 min
Des averses de pluies orageuses, accompagnées parfois de chutes de grêle, affecteront plusieurs wilayas de l'Est du pays à partir de lundi soir, indique l'Office national de météorologie dans un bulletin spécial (BMS). Les wilayas concernées sont Skikda, Annaba, El-Tarf, Souk-Ahras et Guelma où les cumuls prévus se situent entre 30 et 50 mm, précise le BMS, dont la validité s'étale de lundi à 21h00 à mardi à 21h00. D'autres wilayas sont également concernées par ces pluies, qui seront accompagnées des rafales de vent sous orages, à savoir Tizi Ouzou, Bejaia, Jijel, Sétif, Mila et Constantine, précise la même source, et ce de mardi à 03h00 à 21h00, où les quantités estimées varieront entre 20 et 40 mm. Par ailleurs, de fortes vagues de Nord à Nord-Ouest affecteront le littoral s'étendant entre Dellys et El-Tarf, selon le BMS. APS

Air Algérie : perturbation mardi des vols en provenance et à destination de la France

il y a 4 heures 47 min
En raison de la grève des contrôleurs aériens français, la compagnie aérienne nationale Air Algérie annonce, lundi dans un communiqué, que le trafic aérien en provenance et à destination de la France sera perturbé le mardi 10 décembre. A cet effet, la Direction générale de l'aviation civile française (DGAC) a demandé, de nouveau, aux compagnies aériennes d'annuler 20% du programme des vols pour la journée de mardi 10 décembre au niveau des principaux aéroports de la France. "En raison de cette grève, Air Algérie informe ses passagers que le trafic aérien en provenance et à destination de la France sera touché. En conséquence des perturbations affecteront mardi les vols survolant le territoire français", ajoute la même source. Afin de remédier à cette situation, la cellule de suivi installée récemment au niveau de la compagnie a été réactivée, indique le communiqué. A rappeler que le trafic aérien de et vers la France a été perturbé jeudi et vendredi 5 et 6 décembre en raison d'un mouvement social en France, contestant le nouveau système des retraites. APS

Coupe de la CAF (2e J - Gr. D) : le Paradou AC s'incline face à Hassania Agadir (0-2)

il y a 5 heures 15 min
Le Paradou AC s'est incliné dimanche soir face à la formation marocaine de Hassania Agadir 0 à 2 (mi-temps : 0-1), en match disputé au stade Mustapha-Tchaker de Blida, comptant pour la 2e journée (Gr.D) de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football. Les visiteurs ont ouvert le score grâce à Mehdi Oubilla (26e). Les Algérois ont raté un penalty tiré par Yousri Bouzok (36e), et stoppé par le portier Abderrahmane El-Houasli. En seconde période, le club marocain a doublé la mise par l'entremise de Yacine Rami (48e), permettant aux siens de se mettre à l'abri, face à une équipe du PAC qui n'a pas su réagir. Lors de la journée inaugurale, les joueurs de l'entraîneur portugais Francisco Alexandre Chalo ont réussi à revenir avec le point du match nul de leur déplacement en Côte d'Ivoire face à San Pedro (0-0). Un peu plus tôt dans la journée, les Nigérians d'Enyimba, battus d'entrée lors de la première journée à Agadir (2-0), ont disposé à domicile de San Pedro (1-0). Lors de la 3e journée, prévue dimanche 29 décembre, le Paradou AC accueillera Enyimba, alors que Hassania Agadir se rendra à Abidjan pour défier San Pedro. Les deux premiers du groupe se qualifieront pour les quarts de finale. Rappelons que le CR Belouizdad, l'autre représentant algérien dans cette épreuve, avait été éliminé en 16es de finale par les Egyptiens de Pyramids FC (aller : 1-1, retour : 0-1). APS

Le Rwanda lance sa première campagne de vaccination contre Ebola

dim, 08/12/2019 - 17:47
Le Rwanda a lancé dimanche dans l'ouest du pays sa première campagne de vaccination contre l'épidémie d'Ebola, qui fait des ravages chez le voisin congolais. Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200.000 personnes en un an dans les districts de Rubavu et de Rusizi, au nord et sud du lac Kivu. Le nouveau vaccin "sera administré à 200.000 personnes sur 12 mois", a déclaré la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba. "Tous les pays situés dans les zones à risque, même s'ils n'ont pas été touchés par Ebola, se sont vu conseiller par le Groupe stratégique consultatif d'experts (de l'Organisation mondiale de la Santé/OMS) d'utiliser le vaccin pour protéger ceux qui ont de fortes probabilités d'entrer en contact avec des gens vivant dans des zones où Ebola a été signalé actif", a-t-elle ajouté. Le Rwanda utilise le vaccin expérimental Ad26-ZEBOV-GP, qui avait été employé pour la première fois à la mi-novembre à Goma, en République démocratique du Congo (RDC), de l'autre côté de la frontière. L'épicentre de l'épidémie en RDC, qui a fait plus de 2.200 morts depuis août 2018, se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l'Ituri. Plus de 250.000 personnes ont déjà été vaccinées en RDC par un premier vaccin, le rVSV-ZEBOV. C'est la première campagne de vaccination contre Ebola jamais lancée par les autorités rwandaises. Les personnes travaillant dans le secteur de la santé, de l'immigration aux postes-frontières, les policiers, ainsi que les hommes et femmes d'affaires amenés à traverser fréquemment la frontière, seront vaccinés en priorité. Mais tous les habitants des deux districts concernés peuvent demander à être vaccinés s'ils le souhaitent. Parmi les centaines de personnes qui se sont présentées dimanche pour être vaccinées, beaucoup se montraient satisfaites de cette initiative, estimant qu'elle leur permettrait de vivre l'esprit plus libre. Le chef congolais de la riposte anti-Ebola, Jean-Jacques Muyembe, et la représente de l'OMS au Rwanda, Kasonde Mwinga, ont assisté au lancement des opérations. Contrairement à ses voisins congolais et ougandais, le Rwanda n'a jamais connu la moindre victime du virus Ebola sur son sol. Mais l'apparition d'Ebola à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, où au moins deux cas de fièvre hémorragique avaient été enregistrés en juillet-août, avait suscité une forte inquiétude au Rwanda. Le pays avait temporairement fermé ses frontières et interdit à ses concitoyens de se rendre en RDC. Les frontières ont ensuite été rouvertes et de stricts contrôles sanitaires rétablis.

Asphyxie au dioxyde de carbone : décès de deux personnes à Boumerdès

dim, 08/12/2019 - 17:36
Un père et son fils sont décédés par asphyxie au monoxyde de carbone dans la nuit de samedi à dimanche dans la commune de Naciria (Est de Boumerdes), a rapporté un responsable de la cellule de communication de la Protection civile de la wilaya. "L'accident a été signalé aux services de la Protection civile, aux environs de 10H00 du matin, par un voisin des victimes, qui les a découverts par hasard", a indiqué, à l'APS, le capitaine Ait Kaci Ahmed. L'accident est survenu, a-t-il ajouté, dans la cité des 200 logements du centre ville de Naciria, où l'obstruction de la conduite de gaz brûlé du chauffage de la maison a causé la mort de deux personnes, un père (55 ans) et son fils (11 ans), qui se trouvaient seuls à la maison, a-t-on précisé de même source. Les dépouilles des deux victimes ont été transportées à la morgue de l'hôpital de Bordj Menail, est-il signalé.

Climat : Zerouati prend part à la COP25 à Madrid

dim, 08/12/2019 - 17:26
08/12/2019 - 17:26

La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati, participe à partir de dimanche à Madrid (Espagne), aux travaux de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25), indique dimanche un communiqué du ministère.

La COP25, à laquelle prennent part des délégations de 196 pays, vise à finaliser les préparatifs pour appuyer l'Accord de Paris de 2015 sur le climat et continuer de relever le niveau d'ambition en prévision de l'élaboration des plans d'action nationaux contre les changements climatiques à l'approche de la phase cruciale de mise en œuvre en 2020, précise le communiqué, ajoutant que ce sera l'occasion d'aborder l'article 6 dudit Accord, question sur laquelle ont buté les négociations à la COP24 qui s'était tenue à Katowice (Pologne).

L'article 6 de l'Accord de Paris définit les mécanismes par lesquels les Etats peuvent coopérer volontairement dans la mise en œuvre de leurs contributions déterminées au niveau national pour relever le niveau d'ambition de leurs mesures d'atténuation et promouvoir le développement durable et l'intégrité environnementale.

Lors de cet évènement environnemental mondial, Mme Zerouati plaidera pour l'atténuation des effets néfastes des changements climatiques et mettra en avant les efforts de l'Algérie qui a mobilisé tous les moyens nationaux pour honorer ses engagements au titre de l'Accord de Paris, à travers sa contribution à la réduction de 7% des gaz à effet de serre d'ici à 2030 avec ses propres capacités et moyens, indique la même source.

La ministre saisira également l'occasion pour s'entretenir en tête-à-tête avec nombre de ses homologues des pays participants en vue de renforcer la coopération bilatérale en matière d'environnement et d'énergies renouvelables et d'examiner les perspectives de partenariat avec différents acteurs dans ce domaine.

Pour rappel, l'Algérie a ratifié l'ensemble des accords internationaux visant la réduction de l'émission des gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

L'Algérie a ratifié l'Accord de Paris sur le climat (COP21) en 2015 dans le but de contribuer à réduire la hausse de la température mondiale, par rapport à la période préindustrielle, de 2 degrés Celsius à la fin du siècle.

La ratification du COP21 a permis à l'Algérie de prendre part à une dynamique internationale pour la transition énergétique et la protection du climat.

Les efforts de l'Algérie dans la lutte contre le changement climatique ont été récemment salués par le Coordonnateur résident du système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest.

Ligue 1 : Belhocini (USMBA) prend la tête du classement des buteurs avec 7 buts

dim, 08/12/2019 - 15:49
L'attaquant de l'USM Bel-Abbès, Abdennour Belhocini, auteur d'un doublé samedi lors de la réception du MC Alger (3-1), s'est hissé en tête du classement des buteurs du championnat de Ligue 1 de football avec 7 buts, à l'occasion de la 13e journée. Belhocini (23 ans), qui occupait la 4e place en compagnie de Redouane Zerdoum (NA Husseïn-Dey) avec 5 buts chacun, a délogé l'attaquant du CS Constantine Mohamed Amine Abid (6 réalisations) de la première place. Toutefois, Abid n'a pas joué durant le week-end suite au report du match de son équipe en déplacement face au Paradou AC à une date ultérieure. Le buteur de l'AS Aïn M'lila, Mohamed Tiaïba, muet lors de la lourde défaite concédée sur la pelouse de l'ES Sétif (4-0), reste scotché à la 2e place en compagnie d'Abid avec 6 réalisations chacun. Le premier défenseur à l'honneur dans ce classement est le latéral droit de l'USM Alger Mohamed Rabie Meftah, auteur de 4 buts, soit le meilleur buteur de son équipe. Le meilleur goleador du leader du championnat, le CR Belouizdad, Amir Sayoud (3 buts) occupe la 6e place en compagnie de plusieurs joueurs. L'attaquant du Paradou AC, Zakaria Naïdji, prêté durant l'intersaison au club portugais de Gil Vicente (Div.1), a terminé meilleur buteur du championnat lors du précédent exercice avec 20 réalisations. Top 5 du classement des buteurs : 1- Abdennour Belhocini (USM Bel-Abbès) 7 buts 2- Mohamed Amine Abid (CS Constantine) 6 buts . 3- Mohamed Tiaïba (AS Aïn M'lila) 6 buts 4. 4- Redouane Zerdoum (NA Husseïn-Dey) 5 buts 5. 5- Rabie Meftah (USM Alger) 4 buts,     Houssam Ghacha (ES Sétif) 4 buts. APS

Gaïd Salah : La bande et ses relais ont échoué à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et notre armée

dim, 08/12/2019 - 15:42
Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a affirmé, dimanche, que "la bande et ses relais" avaient échoué à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et notre armée, en réalisant par eux-mêmes qu'ils ont mal agi envers leur peuple, "lorsqu’ils ont vu cet élan populaire à travers tout le pays".  Dans une allocution d'orientation à l'occasion de sa visite de travail au Commandement des Forces Terrestres, le chef d'Etat-major a évoqué "les origines du combat réel, qui oppose aujourd’hui le vaillant peuple algérien, soutenu par l’Armée Nationale Populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, et les serviteurs du colonialisme, parmi la bande et ses relais, qui ont renié tous les principes du nationalisme, se sont mis au service des ennemis, et ont œuvré à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et notre armée". "Cet important résultat historique est le fruit de l’adhésion du peuple algérien, durant l’épreuve du colonialisme, à l’Armée de Libération Nationale et de la sincérité de cette dernière envers son peuple. Ce fut ainsi une leçon pour le colonisateur et un fruit de la victoire sur les ennemis, qui demeure jusqu’à aujourd’hui en travers de la gorge de l’ennemi d’hier et ses relais, car ils n’ont jamais pu accepter le fait que notre pays atteigne l’indépendance, dans tout le sens du terme", a précisé le vice-ministre de la Défense nationale. Dans le même sillage, le général de corps d’armée a indiqué que "cette visite intervient quelques jours avant la célébration de l’anniversaire du 11 décembre 1960, où le peuple algérien est sorti dans des manifestations pacifiques revendiquant l’indépendance". "Se remémorer les sacrifices et les haut-faits de ceux qui ont offert à l’Algérie la fierté de l’indépendance et éclairé sa voie par les lueurs de la souveraineté nationale, est un devoir national qui s’impose par lui-même à toutes les franges du peuple algérien à travers l’ensemble du pays. Un devoir qui suscite en nous la fierté d’appartenir au peuple algérien, peuple des positions constantes, judicieuses et décisives prises en temps opportun, et qu’il affiche d’une manière claire et évidente, notamment dans les moments difficiles", a souligné le Général de Corps d’Armée. "Des positions en faveur de la patrie et qui constituent un élan sincère, exprimé de manière spontanée, avec dévouement, franchise et courage", a-t-il ajouté, soulignant que "la mémoire collective de notre société recèle, avec fierté, et démontre, avec orgueil, à travers les pages de l’histoire nationale, riche de par ses différentes phases, que la boussole du peuple algérien s’est toujours dirigée vers la bonne voie". Le vice-ministre de la Défense nationale, qui présage un avenir prometteur pour notre pays, a souligné que "tout comme l’Algérie a triomphé hier, grâce à la cohésion entre le peuple et l’Armée de Libération Nationale, elle triomphera aujourd’hui, grâce à cette forte cohésion entre le peuple et son Armée". "La connaissance par l’Armée Nationale Populaire de la nature authentique du peuple algérien, a été la première et l’ultime source de motivation pour être toujours l’accompagnateur fidèle au serment prêté, et le soutien de son peuple qu’elle considère, à juste titre, sa profondeur stratégique et sa source intarissable en Hommes", a-t-il conclu le vice-ministre de la Défense nationale.   Par ailleurs, le Général de Corps d’Armée a affirmé que "le rappel des sacrifices et des haut-faits de nos valeureux Chouhada est un devoir national qui nous procure à nous tous la fierté, voire l’orgueil d’appartenir au peuple algérien connu par ses positions constantes, judicieuses et décisives prises en temps opportun, en réitérant que la boussole du peuple algérien se dirigeait toujours vers la bonne voie". "Cette rencontre intervient quelques jours avant la célébration de l’anniversaire du 11 décembre 1960, où le peuple algérien est sorti dans des manifestations pacifiques revendiquant l’indépendance", a-t-il relevé, ajoutant qu'"en cette mémorable date historique, je tiens à vous adresser et, à travers vous, à l’ensemble des personnels de l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération nationale, mes vœux les plus sincères en souhaitant que cet événement et bien d’autres événements mémorables, qui font la richesse de l’histoire de notre patrie, soient célébrés avec davantage de recueillement et de remémoration de cet élan historique exemplaire. Tout comme je prie Dieu que vous soyez tous les dignes successeurs de nos valeureux prédécesseurs, et que de tels événements insufflent en vous toutes les valeurs de dévouement et de loyauté envers votre armée et votre patrie". Pour le chef d'état-major de l'ANP, "se remémorer les sacrifices et les haut-faits de ceux qui ont offert à l’Algérie la fierté de l’indépendance et éclairé sa voie par les lueurs de la souveraineté nationale, est un devoir national qui s’impose par lui-même à toutes les franges du peuple algérien à travers l’ensemble du pays. Un devoir qui suscite en nous la fierté d’appartenir au peuple algérien, peuple des positions constantes, judicieuses et décisives prises en temps opportun, et qu’il affiche d’une manière claire et évidente, notamment dans les moments difficiles. Des positions en faveur de la patrie et qui constituent un élan sincère, exprimé de manière spontanée, avec dévouement, franchise et courage". "La mémoire collective de notre société recèle, avec fierté, et démontre, avec orgueil, à travers les pages de l’histoire nationale, riche de par ses différentes phases, que la boussole du peuple algérien s’est toujours dirigée vers la bonne voie", s'est-il félicité. "Lorsque nous interrogeons l’histoire de l’Algérie à travers toutes ses étapes, et lisons ses pages et examinons attentivement ses caractéristiques, nous présageons un avenir prometteur pour notre pays, l’avenir étant la récolte du présent et le prolongement naturel de l’histoire de la glorieuse révolution de libération. A ce titre, nous nous remémorons avec fierté la bravoure du peuple algérien, qui s’est élevé le 11 décembre 1960 contre la tyrannie du colonialisme, où les efforts et la lutte du peuple se sont joints aux efforts et au combat acharné de l’Armée de Libération Nationale contre le colonisateur français. Ces manifestations populaires ont constitué un tournant historique et décisif dans le cours de la Glorieuse Révolution de Libération, en ce qu’elles ont avorté tous les plans colonialistes qui voulaient faire de l’Algérie une partie intégrante de l’entité coloniale et empêcher la Révolution du 1er Novembre d’atteindre ses nobles objectifs", a-t-il ajouté. Il a affirmé, à ce propos, que "cet important résultat historique est le fruit de l’adhésion du peuple algérien, durant l’épreuve du colonialisme, à l’Armée de Libération Nationale et de la sincérité de cette dernière envers son peuple, ainsi que de leur conviction commune -oui commune- que l’Algérie, pays des Chouhada, avait grandement besoin de sincérité, de solidarité et de resserrement des rangs", ajoutant que "ce fut ainsi une leçon pour le colonisateur et un fruit de la victoire sur les ennemis, qui demeure jusqu’à aujourd’hui en travers de la gorge de l’ennemi d’hier et ses relais, car ils n’ont jamais pu accepter le fait que notre pays atteigne l’indépendance, dans tout le sens du terme". "Ce sont là les origines du combat réel, qui oppose aujourd’hui le vaillant peuple algérien, soutenu par l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, et les serviteurs du colonialisme, parmi la bande et ses relais, qui ont renié à tous les principes du nationalisme, se sont mis au service des ennemis, et ont œuvré à entraver la démarche des hommes valeureux de notre peuple et notre armée", a souligné M. Gaïd Salah, affirmant, cependant, qu'"ils ont échoué et ont réalisé par eux-mêmes qu’ils ont mal agi envers leur peuple, lorsqu’ils ont vu cet élan populaire à travers tout le pays, lors duquel les Algériens se sont remémorés leur illustre passé historique". "La connaissance par l’ANP de la nature authentique du peuple algérien, a été la première et l’ultime source de motivation pour être toujours l’accompagnateur fidèle au serment prêté, et le soutien de son peuple qu’elle considère, à juste titre, sa profondeur stratégique et sa source intarissable en Hommes", a-t-il relevé. La visite de travail du Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah au Commandement des Forces Terrestres s'inscrit dans la dynamique de ses visites de travail et d'inspection à l'ensemble des Régions militaires et des Commandements de Forces et dans le cadre du suivi de l’état d’avancement de l’exécution du plan de développement des Forces. A l'entame de la visite et après la cérémonie d’accueil, le Général de Corps d’Armée accompagné du Général-Major Saïd Chengriha, Commandant des Forces terrestres, a observé un moment de recueillement sur l’âme du Chahid Didouche-Mourad dont le nom est porté par le siège du Commandement des Forces terrestres, où il a déposé une gerbe de fleurs sur la stèle commémorative du Chahid, et récité la Fatiha sur son âme pure et sur celles de nos valeureux Chouhada, précise le communiqué du MDN. A l’issue de la rencontre, le Général de Corps d’Armée a écouté les interventions et les préoccupations des cadres et des personnels des Forces Terrestres. Ensuite, il a présidé une réunion regroupant l'état-major et les cadres du Commandement des Forces terrestres, à travers laquelle le Général-Major Saïd Chengriha, Commandant des Forces terrestres a présenté un exposé global portant sur les différents domaines d’activité ayant trait à l’état d’avancement du plan de développement de ces Forces, conclut le MDN.

Un réseau spécialisé dans le vol et l’escroquerie par le biais de Facebook démantelé à Oran

dim, 08/12/2019 - 15:32
Les services de la gendarmerie nationale de la wilaya d'Oran ont démantelé un réseau de sept individus qui se sont spécialisés dans le vol, l’escroquerie et l’injure, les mis en cause recouraient au réseau de Facebook pour attirer leurs victimes, a-t-on appris dimanche de ce corps de sécurité. L’enquête a été déclenchée suite à la plainte de deux personnes originaires de Tizi-Ouzou, victime de vol et d’escroquerie. Celles-ci sont entrées en contact par le biais d’Internet avec un individu résidant dans la commune de Hassi Bounif, qui s’est présentait comme un entrepreneur à la recherche de peintres et de menuisiers. Les victimes, ouvriers dans ces deux domaines, devaient faire chacun un apport financier de 250.000 DA pour l’achat du matériel et le lancement des travaux. Elles se sont déplacées à Oran pour rencontrer trois individus qui leur ont subtilisé 500.000 DA et deux téléphones portables sous la menace d'armes blanches. Menottées, elles ensuite furent abandonnées dans un endroit désert, a-t-on précisé. Les enquêteurs de la gendarmerie nationale ont réussi, au début de ce mois, à identifier les trois mis en cause qui ont reconnu les faits et divulguer l’identité de quatre autres complices, impliqués dans plusieurs affaires similaires, selon la même source. Les sept prévenus ont été déférés devant le procureur de la république près le tribunal de Gdyel qui les a placé en détention provisoire. La brigade territoriale de la GN de Hassi Bounif poursuit l’enquête sur cette affaire, a-t-on précisé.

JM Oran-2019 : les épreuves de voile auront finalement lieu aux Andalouses

dim, 08/12/2019 - 15:30
Les compétitions de la voile comptant pour la 19e édition des jeux méditerranéens (JM) prévue à Oran du 25 juin au 5 juillet 2021, se dérouleront finalement au niveau du complexe touristique des Andalouses (Ouest d’Oran). Cette décision a été prise lors de la récente visite dans la capitale de l’Ouest du pays de la commission de suivi et de coordination du comité international des JM que préside le Français, Bernard Amslam, a-t-on appris du comité d’organisation local. Le site choisi, habitué à accueillir des épreuves de cette spécialité aussi bien sur le plan national qu’international, devra néanmoins subir quelques travaux de réaménagement comme instruit par la commission de suivi et de coordination, a-t-on précisé. Les travaux en question seront lancés prochainement, et tout devrait être prêt dans quelques mois, a-t-on encore assuré. Outre la voile, vingt-trois (23) autres sports sont retenus dans le programme des JM que l’Algérie abrite pour la deuxième fois de son histoire après l'édition d'Alger en 1975, rappelle-t-on. APS

Produits alimentaires : recul de 6,3% de la facture des importations durant les 9 premiers mois 2019 

dim, 08/12/2019 - 15:01
La facture des importations de l'Algérie de produits alimentaires a reculé de 6,32%, durant les neuf premiers mois de 2019, en comparaison avec la même période de l'année dernière, a appris l'APS auprès de la direction générale des Douanes algériennes (DGD). Globalement, la facture d'importation des produits alimentaires a atteint près de 6,2 milliards de dollars (mds usd) sur les neuf premiers mois de l'année en cours, contre 6,61 mds usd durant la même période de 2018, enregistrant une baisse de 418,21 millions de dollars (-6,32%), a précisé la direction des études et de la prospectives des Douanes (DEPD). Cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes. Représentant plus de 34% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 2,11 mds usd, contre 2,40 mds usd en 2018, soit une baisse de 290,34 millions usd, (-12,06%). Les importations des produits laitiers ont également reculé à 1,01 md usd, contre 1,10 md usd, en baisse également de 85,14 millions (-7,74%). La facture d'importation du sucre et des sucreries, elle a aussi reculé pour totaliser 538,73 millions usd, contre 647,18 millions usd (-16,76%). Même tendance pour les résidus et déchets des industries alimentaires, dont les tourteaux et autres résidus solides qui ont été importés pour près de 441,6 millions usd, contre 574,52 millions usd, en baisse de 23,14%. De janvier à septembre derniers, la baisse a concerné aussi d'autres produits alimentaires, mais de moindre ampleur. Il s'agit des importations du café et thé qui se sont chiffrées à 257,52 millions usd, contre 268,82 millions de dollars (-4,20%), celles des légumes avec (-11,39%), totalisant 192,82 millions usd, contre 217,60 millions usd, durant la même période de comparaison et enfin les importations des préparations alimentaires diverses, qui ont stagné à plus de 247 millions usd. Médicaments : poursuite du recul des importations En revanche, d'autres groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. Les plus concernés sont les tabacs et succédanés de tabac fabriqués, les fruits comestibles et les animaux vivants. Ainsi, les importations des tabacs et succédanés de tabac fabriqués ont atteint 287,73 millions usd les neuf mois 2019, contre 179,57 millions usd à la même période de l'année précédente, enregistrant ainsi une hausse de 60,23%. Les achats de l'Algérie des fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont chiffrés à 215,65 millions usd, contre 134,33 millions de dollars, soit une hausse de 60,53%, détaille la DEPD. Les importations des animaux vivants ont atteint 195,21 millions usd, contre 128,43 millions usd (+52%) durant la même période de comparaison. En plus de ces principaux produits, le reste des biens alimentaires a été importé pour un montant de 689,40 millions usd, contre 710,69 millions usd en baisse de (3%). Concernant l'huile de soja et ses fractions, même raffinées (classés dans le groupe des produits bruts), leurs importations ont augmenté de 3,44%, en s'établissant à près de 472,95 millions usd, contre 457,21 millions usd. Pour ce qui concerne les médicaments pour la vente au détail (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), leur facture d'importation a enregistré une baisse de près de 7,1%, en s'établissant à 878,26 millions usd, contre 945,27 millions usd. Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires (hors produits alimentaires stratégiques), avaient été mis en place dès le début de l'année 2018 pour réduire le déficit commercial et promouvoir la production nationale. Le ministère du Commerce avait annoncé le 14 avril dernier des dispositions pour renforcer l'approvisionnement du marché durant le mois de Ramadhan, comprenant notamment l'assouplissement de l'importation de produits alimentaires comme les viandes. Dans ce cadre, il a été décidé de supprimer de la liste des produits soumis au Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS), les viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes...), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux..) et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits (le beurre..).

LPA: 10 000 demandes sur 262 000 acceptées à Alger

dim, 08/12/2019 - 11:23
«Sur les 262.000 demandes formulées à Alger pour l’acquisition d’un logement LPA, 10 000 postulants ont été acceptés», annonce, ce dimanche, Le vice-président de l'Assemblée populaire de Wilaya d'Alger (APW), chargé de l'habitat et de l'urbanisme, Yahia Nessal sur les ondes de la Chaine 3 de la Radio Algérienne. Les bénéficiaires seront contactés par leurs communes respectives, fin décembre en cours, pour le dépôt de leurs dossiers. "Les dossiers du programme LPA font l'objet d'une minutieuse opération de tri pour ressortir les dossiers acceptés pour un quota de 10.000 unités consacrées à la wilaya d'Alger", a fait savoir M. Nessal dans une déclaration à la presse en marge de l'opération de remise de 1.330 unités de programme logements de type location-vente (AADL) et logements publics promotionnels (LPP). Les communes se chargeront de contacter les souscripteurs acceptés pour leur fixer un rendez-vous pour le dépôt des dossiers, a-t-il précisé. Les dossiers ont été examinés sur la base du fichier national du logement et du fichier de la Société nationale de l'électricité et du gaz (Sonelgaz), en sus d'autres critères relatifs à la situation sociale, a-t-il ajouté. Le même responsable a fait état de 262.000 demandes formulées par internet pour bénéficier de ce programme. M. Nessal a souligné que les souscripteurs n'ayant pas été admis lors de l'opération de tri seront pris en charge dès la consécration d'autres quotas de logements au titre de cette formule à Alger. Les 262.000 souscripteurs seront répartis, selon la priorité, sur des listes comportant 10.000 inscrits chacune à consulter en cas d'affectation de quotas de logements supplémentaires à la wilaya. Cette opération évitera aux autorités locales de procéder à un nouveau tri lorsqu'elles obtiennent de nouveaux quotas, a-t-il précisé, soulignant que cette méthode d'établissement des listes permettra de mettre les opérations d'octroi de logements à l'abri de toutes les manipulations et leur confèrera davantage de transparence. Le responsable a fait savoir, à ce propos, que des instructions avaient été données aux présidents des Assemblées populaires communales (APC) à l'effet de suivre cette méthode pour l'établissement des listes des logements sociaux et participatifs. Concernant les nombreux souscripteurs souhaitant bénéficier d'un logement promotionnel aidé, il a indiqué qu'"il n'est pas possible de convoquer d'un coup tous les souscripteurs mais qu'ils le seront selon la priorité". Le responsable a, par ailleurs, appelé le ministère de l'Habitat à accorder des quotas supplémentaires aux citoyens de la wilaya d'Alger, compte tenu du grand nombre de demandes enregistrées via Internet.  

Vote des Algériens à l'étranger : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre, et réitère sa détermination à faire face à toute velléité de fraude

sam, 07/12/2019 - 19:04
L'Autorité nationale indépendante des élections  (ANIE) a appelé, samedi, les parties qui tentent de perturber le déroulement du vote de la communauté algérienne établie à l'étranger pour la présidentielle à respecter l'opinion de l'autre et à bannir le recours à la violence. «Les parties qui tentent de perturber l'opération électorale au niveau des bureaux de vote de certains consulats à l'étranger doivent respecter l'opinion de l'autre et bannir le recours à la violence», a précisé le responsable de la communication de l'ANIE, Ali Draâ, dans une déclaration à la presse. «Vous êtes dans des démocraties. Vous avez le droit de boycotter l'élection présidentielle mais vous n'avez pas le droit de recourir à la violence ou de faire usage de la force contre un autre citoyen qui veut se rendre aux urnes», a-t-il dit à l'adresse de ces parties. Il a ajouté, à ce propos, que «tenter d'imposer son opinion par la force est inadmissible et totalement injustifié moralement, démocratiquement et civilisationnellement». Concernant le taux de participation, le représentant de l'ANIE a déclaré qu'«il est trop tôt pour avancer un chiffre sachant que l'opération s'étalera sur six (6) jours». Rappelant que le corps électoral à l'étranger comptait 914.089 électeurs répartis sur 60 centres et 395 bureaux de vote, il a fait état de 114 commissions électorales au niveau des consulats et des missions diplomatiques, de 8 coordonnateurs de l'ANIE à l'étranger à travers huit (8) zones géographiques et de 27 délégués de l'ANIE à l'étranger. L’ANIE réitère sa détermination à faire face à toute velléité de fraude L'ANIE a réaffirmé, samedi, sa détermination à faire face à toute velléité de fraude lors de l'élection présidentielle du 12 décembre. «L'ANIE ne tolèrera aucune forme de fraude lors de l'élection ni aucune manipulation des voix des électeurs», a souligné le responsable de la communication de l'ANIE, Ali Draâ, dans une déclaration à la presse, ajoutant que «quiconque s'avise de manipuler les voix des citoyens sera traîné en justice». Concernant la campagne électorale, M. Draâ a estimé qu'«elle se déroule, depuis son entame le 17 novembre dernier, dans le calme et dans le respect du code électoral et de la Charte d'éthique des pratiques électorales signée par les cinq (5) candidats et les représentants des médias, tous supports confondus». APS

Carnet du 22e et dernier jour de la campagne électorale

sam, 07/12/2019 - 18:57
 Voici le carnet de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 à son 22e et dernier jour, dimanche :   -Abdelmadjid Tebboune anime un meeting populaire à Alger.   -Ali Benflis anime un meeting populaire à Alger.  -Azzedine Mihoubi anime deux meetings populaires successivement à Barika (Batna) à 10h00 et M'sila (14h00). Il aura également une activité de proximité dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj. -Abdelaziz Belaïd anime une conférence de presse à l'hôtel El Djazair (ex  Saint-Georges) à Alger (10h00). -Abdelkader Bengrina anime un meeting populaire à Ouargla.

Comptes rendus de la 21ème journée de campagne électorale

sam, 07/12/2019 - 18:53
Dernière ligne droite, ce samedi, pour les cinq candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre,  avant la fin de la campagne électorale demain, dimanche, à minuit.   Pour Ali Benflis qui a été à la rencontre des électeurs  dans la wilaya de Batna, «l'Algérie s'achemine vers une sortie de crise». Lors d’un meeting animé à la salle omnisports de la ville, le candidat du parti Talaie el Hourriyet a indiqué qu’il est «porteur d'un projet d'espoir rassembleur de tous les Algériens, tout en respectant les opinions opposées et en bannissant les discours violents qui n'aboutissent à aucun projet politique». De son côté, Azzedine Mihoubi, qui était ce samedi à Khenchela, s’est engagé, lors d'un meeting populaire animé à la cinémathèque de la ville, à faciliter les investissements étrangers en partenariat avec les entreprises algériennes. Abordant le débat télévisé la veille des candidats Mihoubi a estimé que ce rendez-vous a donné une image «appropriée de la démocratie en Algérie, l'instar de l'image honorable donnée auparavant par le peuple lors de son Hirak pacifique et historique». Pour sa part, le candidat Abdelkader Bengrina a promis, à partir de la Coupole du Complexe sportif Mohamed-Boudiaf à Alger, un système républicain de rupture avec les anciennes pratiques. Il s'est engagé à œuvrer à la sauvegarde des constantes de la nation, notamment par la réhabilitation de la langue arabe et sa généralisation à travers les départements ministériels, et à la protection de l'unité et de la cohésion du peuple. Le président du Mouvement El-Bina a affirmé que le front interne doit rester fort de même pour la cohésion entre le peuple et l'Armée nationale populaire (ANP). Le candidat indépendant, Abdelmadjid Tebboune, a promis, à partir d’El-Bayadh, le désenclavement des régions isolées et la relance des investissements réels à même de créer de la richesse et de l'emploi. Lors d'un meeting populaire à la Salle omnisport du chef-lieu de la wilaya, il a rappeler son programme qui comprend 54 engagements vise à mettre fin à la misère et à la marginalisation des couches vulnérables grâce à plusieurs mesures et mécanismes, notamment la suppression de l'Impôt sur le revenu global (IRG) pour les revenus inférieurs à 30.000 DA/mois.              

13e journée : le CR Belouizdad creuse l’écart

sam, 07/12/2019 - 18:31

Photo d'archives

Le CR Belouizdad creuse l’écart en tête du classement de la Ligue 1. Leader du championnat, le Chabab compte quatre points d’avance sur le MC Alger grâce à la victoire enregistrée face à la JS Saoura (1-0), ce samedi au stade du 20 Août 1955 (Alger), en match comptant pour la 13e journée. A deux journées de la clôture de la phase aller, le CR Belouizdad se donne de l’air et se rapproche du titre honorifique de champion d’hiver. Après un court passage à vide, marqué par une défaite et deux matchs nuls, le Chabab a renoué avec la victoire en disposant de la JS Saoura. Considéré comme un élément clé dans l’échiquier de Abdelkader Amrani, Sayoud s’est montré décisif, encore une fois, en marquant l’unique réalisation de la partie sur un coup franc direct à la 35e minute. Avec 28 points, le CRB compte désormais quatre unités d’avance sur son poursuivant direct, à savoir, le MC Alger. Ce dernier s’est incliné en déplacement face à l’USM Bel Abbès et n’a pas pu suivre la cadence imposée par les Rouge et Blanc. La désillusion du doyen      A Bel Abbès, le MC Alger a connu une véritable désillusion. Face à une formation de l’USMBA qui patauge dans des problèmes de tous genres, les Vert et Rouge pensaient avoir fait le plus dur en scorant à la 39e minute par Allati. Toutefois, les Belabessiens étaient plus que déterminés à gagner afin d’éviter à leur équipe une nouvelle déconvenue. Cinq minutes après l’ouverture de la marque des visiteurs, Belhoucini a répliqué à la 43e minute. L’homme en forme côté USMBA a doublé la mise, sur penalty, à la 80e minute avant de voir Haddad ajouter un troisième but à la toute dernière minute (90’). Grâce à cette précieuse victoire, l’USMBA s’installe dans le ventre mou du classement (9e – 16 pts). Pour sa part, le MCA ne gagne plus depuis trois sorties (2 défaites, 1 nul) et voit la première place s’éloigner davantage. L’ES Sétif se révolte Au stade du 8 Mai 1945, l’ES Sétif n’a fait qu’une bouchée de l’AS Aïn M’lila (4-0). Dans un match à sens unique, disputé à huis clos, les Sétifiens ont plié le match en première mi-temps en marquant à trois reprises par Malik Touré (21’, 32’), Djahnit (45’). A cinq minutes du terme de la rencontre, Ghacha a porté l’estocade à quatre buts à zéro et a permis ainsi à l’Aigle Noir de s’extirper de la zone de turbulences (10e – 14 pts).   Le NCM enchante, le NAHD déchante Dans le duel des mal-classés disputé à Alger entre le NA Hussein Dey et le NC Magra, ce dernier a réalisé le hold-up parfait en piégeant son hôte (0-1). A la faveur de la réalisation de Ziani, scorée dès le retour des vestiaires (48’), le promu a réussi à engranger trois précieux points (15e – 12 pts) et rejoindre par la même occasion le NAHD et l’ASO Chlef. Concernant le match US Biskra - CA Bordj Bou Arreridj, il s’est soldé sur un score blanc (0-0). Cette 13e manche se poursuivra ce mardi (16h00) avec le déroulement du match JS Kabylie – ASO Chlef, tandis que les rencontres Paradou AC - CS Constantine et ASO Chlef - USM Alger n’ont pas encore été programmées en raison de la participation de l’USMA et du PAC aux compétitions africaines. Résultats des rencontres : CR Belouizdad - JS Saoura 1 - 0 USM Bel Abbès - MC Alger 3 - 1 ES Sétif - AS Aïn M'lila 4 - 0 NA Hussein Dey - NC Magra 0 - 1 US Biskra - CA Bordj Bou Arreridj 0 - 0 Mardi (16h00) : JS Kabylie - MC Oran A programmer : Paradou AC - CS Constantine ASO Chelf - USM Alger Classement : # ÉQUIPE J PTS 1  CR Belouizdad  13 28 2  MC Alger 13 24 3  MC Oran 12 19 4  JS Saoura  13 19 5  CS Constantine 12 18 6  AS Aïn M'lila 13 18 7  JS Kabylie 11 17 8  CA Bordj Bou Arreridj 12 17 9  USM Bel Abbes 12 16 10  ES Sétif 11 14 11  USM Alger 10 14 12  US Biskra 12 13 13  ASO Chlef 12 12 14  NA Hussein Dey 13 12 15  NC Magra 12 12 16  Paradou AC 9 8

Affaire de financement de la campagne du 5ème mandat de l’ex-président : refusant de répondre aux questions du tribunal, Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience

sam, 07/12/2019 - 18:24
Le juge d'audience au tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a ordonné, samedi, dans le cadre du procès d'anciens responsables et hommes d'affaires impliqués dans les affaires de montage automobile et de financement illégal de la campagne électorale du 5ème mandat de l'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de faire sortir son frère et conseiller, Saïd Bouteflika, de la salle d'audience, car ayant refusé de répondre aux questions qui lui étaient adressées. Son nom ayant été cité plusieurs fois lors de ce procès, notamment l'homme d'affaires Ali Haddad, le procureur de la République avait demandé sa comparution suite à quoi il avait été ramené de la prison de Blida, comme témoin, après que son nom ait été cité plusieurs fois lors de ce procès. L'homme d'affaire Ali Haddad, en détention provisoire actuellement, avait affirmé après son interrogatoire par le juge d'audience, que Saïd Bouteflika lui avait demandé de collecter l'argent pour le financement de la campagne électorale de son frère. Lorsque le tribunal l'a interrogé s'il avait demandé à l'homme d'affaire Ali Haddad de collecter des fonds pour le financement de la campagne électorale du 5ème  mandat de son frère et de les transférer au siège de la  société de Haddad, Saïd Bouteflika a refusé de répondre.                     Suite à quoi, le président de l'audience a ordonné de faire sortir Saïd Bouteflika de la salle, lequel a été reconduit à bord d'un véhicule de la gendarmerie nationale. L'audience s'est poursuivie par l'audition de la partie civile dans l'affaire de montage automobile, tandis que l'audience de dimanche sera consacrée au réquisitoire du procureur de la République.    

Haddad avoue avoir été chargé de récupérer l'argent de la campagne du 5e mandat

sam, 07/12/2019 - 17:30

Ph.DR

L'homme d'affaire Ali Haddad a avoué, samedi, lors de son audition par le juge du Tribunal correctionnel de Sidi M'hamed dans l'affaire relative à «l'activité de montage automobile», avoir été chargé par Saïd Bouteflika de récupérer l'argent destiné au financement de la campagne électorale du 5e mandat, d'un montant allant entre 700 et 800 milliards de centimes. Ali Haddad a affirmé avoir reçu, le 25 janvier 2019, un appel téléphonique émanant de Saïd Bouteflika pour solliciter son aide lors de la campagne électorale du 5e mandat, en lui donnant une liste des personnes qui seront  chargées de cette campagne. Il a dit que Saïd Bouteflika l'a chargé, ensuite, de récupérer l'argent de la campagne se trouvant au niveau de la permanence de Hydra, soit entre 700 et 800 Mds de centimes, ajoutant que lorsque le directeur des finances de la campagne devait récupérer l'argent en question, il n'a trouvé que 130 millions Da au niveau de la trésorerie du Groupe Haddad. En revanche, Haddad a nié avoir été chargé par Saïd Bouteflika de «collecter» l'argent de la campagne mais seulement de «récupérer» la somme d'argent qui se trouvait au niveau de la permanence de Hydra. Parmi les personnes ayant financé la campagne, Haddad a cité le nom de «Mazouz Naim», qui lui a remis un chèque de 39 Mds de centimes au niveau du siège du Forum des chefs d'entreprises (FCE) à El Mouradia», ajoutant qu'il avait reçu ce dernier (Mazouz) à la demande de Saïd Bouteflika. Haddad a ensuite avoué avoir participé au financement de la campagne, avec Hacène Arbaoui qui a donné 20 voitures et 20 milliards de centimes. Le juge a ensuite entendu le directeur des finances de la campagne présidentielle, le dénommé Chaïb Mahmoud. Interrogé au sujet du compte sur lequel étaient versés les fonds destinés à la campagne, l'accusé a précisé que l'argent était déposé sur un compte du CPA au nom du directeur de campagne Abdelmalek Sellal puis au nom d'Abdelghani Zaalane. Il a reconnu qu'on lui a demandé de retirer dudit compte un montant de 19,5 mds de centimes en trois fois, précisant avoir remis l'argent au dénommé Hadj Saïd, chef de cabinet du FCE. Hadj Saïd a reconnu avoir en effet reçu un montant supérieur à 19 mds de centimes qu'il a déposé au niveau de la trésorerie du groupe d'Ali Haddad à Dar El-Beïda (Alger). Avant de suspendre l'audience, le juge a entendu la partie civile, Achaïbou Abdelhamid, qui a affirmé avoir déposé un dossier de montage de véhicules auprès du bureau technique du ministère de l'Industrie en 2016, lequel a été refusé par l'ancien ministre de l'Industrie Abdessalem Bouchouareb qui a désigné à la place une autre entreprise alors qu'elle n'était pas qualifiée pour une telle activité. Dans sa réponse, le directeur de la commission technique du ministère de l'Industrie a indiqué que «la commission n'a reçu aucune demande concernant le montage de véhicules de type KIA de la part d'Achaïbou Abdelhamid », affirmant que «tous les dossiers passent par le bureau technique avant d'arriver au secrétariat du ministère». APS

Pages