National

S'abonner à flux National
Mis à jour : il y a 1 heure 5 min

Gaid Salah : L'Algérie mérite de la part de ses enfants qu’ils demeurent la "forteresse impénétrable"

ven, 06/12/2019 - 15:57
Le Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l’Armée nationale populaire, a affirmé, vendredi à Oran, que l’Algérie mérite, de la part de ses enfants, là où ils se trouvent, qu’ils demeurent la "forteresse impénétrable", soulignant que les élections présidentielles du 12 décembre seront "une fête électorale à travers laquelle se réalise la volonté populaire", indique vendredi un communiqué du ministère de la Défense nationale. "Nous sommes aussi satisfaits, à chaque inspection des personnels, des unités, des Régions et des Forces, que nous continuons d’exiger davantage d’efforts, au regard des défis qui se multiplient et qui s’accélèrent, car l’Algérie mérite, de la part de ses enfants, là où ils se trouvent, qu’ils demeurent la forteresse impénétrable, notamment à la veille d'une échéance cruciale et importante, à savoir les élections présidentielles du 12 décembre courant qui seront, grâce à l'aide d'Allah le Tout-puissant, une fête électorale, à travers laquelle se réalise la volonté populaire et qui sera également une nouvelle relance pour l'Algérie sur la voie de l'édification et du développement", a souligné le Général de Corps d’Armée qui a présidé une réunion de travail au siège du Commandement de la Région au 4ème jour de sa visite à la 2ème Région militaire. A l’entame et après la cérémonie d'accueil à l'entrée du siège du commandement de la Région, le Général de corps d'Armée, accompagné du Général-Major Meftah Souab, commandant de la Région, a observé un moment de recueillement sur l'âme du défunt Moudjahid Boudjnane Ahmed dit "Si Abbès", dont le nom est porté par le siège du commandement de la Région où il a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et a récité la Fatiha du Saint Coran en leur mémoire et celle des valeureux Chouhada. Le Général de corps d'Armée a présidé, par la suite, une réunion avec le commandement et l'état-major de la Région, les responsables des différents services de sécurité, les commandants d'unités et les directeurs régionaux, où il a suivi un exposé global portant sur la situation générale dans le territoire de compétence, présenté par le Commandant de la Région, avant de prononcer une allocution, dans laquelle il a mis l'accent sur "la nécessité de redoubler les efforts laborieux permettant l'édification d’une Armée forte, moderne et développée, dont la pierre angulaire est la ressource humaine qualifiée, spécialisée et apte à assimiler les nouvelles techniques et les technologies de pointe, à la hauteur des défis accélérés". "Les étapes de modernisation, au sein de l’ANP, dans les différents domaines, méritent d’être valorisées et saluées et constituent notre fierté. Vous connaissez parfaitement et sans nul doute, en tant que cadres et par l’exercice de vos missions d’armes, la grandeur de ces étapes franchies avec une persévérance et une ferme détermination, et vous considérez la portée de leur influence positive sur l’amélioration graduelle et continue du niveau de la pratique professionnelle chez les personnels militaires, toutes catégories confondues", a souligné le vice-ministre de la Défense nationale. "Vous accompagnez, voire palpez de si près le degré de l’état-prêt et de la disponibilité opérationnelle atteint par nos forces armées avec toutes leurs composantes ainsi que la bonne performance dans l’accomplissement des missions assignées", a-t-il ajouté, relavant que "ces réalisations constituent effectivement une source de satisfaction et de motivation en même temps, ce qui me laisse saisir la présente occasion pour saluer les efforts laborieux, soutenus et permanents que l’ensemble des personnels de l’ANP fournit chacun dans la limite de ses prérogatives et de ses compétences". "Des efforts que nous valorisons grandement, tout autant que nous aspirons, au sein de l’ANP, à réaliser davantage d’exploits et de prouesses à la hauteur des ambitions que nous voulons concrétiser, sur le terrain, avec l’aide d’Allah le Tout-Puissant, en vue de construire une armée forte, moderne et développée dont le pivot s’articule sur la ressource humaine qualifiée et spécialisée, capable d’assimiler et de maitriser parfaitement les nouvelles techniques et technologies de pointe", a souligné le Général de corps d'Armée . Il s'agit, a-t-il poursuivi "d'une ressource capable d’accompagner les défis effrénés qui s’inscrivent dans le cadre des exigences du devoir de la protection de l’indépendance de l’Algérie et de la sauvegarde de sa souveraineté nationale, de son unité populaire et son intégrité territoriale. Telles sont les missions nobles qui constituent la fierté de l’ANP devant être toujours à la hauteur de leur parfait accomplissement". Le Général de corps d'Armée a souligné aussi que "l’Algérie mérite, de la part de ses enfants, là où ils se trouvent, qu’ils demeurent la forteresse impénétrable, notamment à la veille d'une échéance cruciale et importante, à savoir les élections présidentielles du 12 décembre courant qui seront, grâce à l'aide d'Allah le Tout-Puissant, une fête électorale, à travers laquelle se réalise la volonté populaire et qui sera également une nouvelle relance pour l'Algérie sur la voie de l'édification et du développement". "Nous continuons, au sein de l'ANP, à ne ménager aucun effort au service de l'Algérie et celui de sa sécurité. Je saisis cette honorable occasion pour saluer tous les efforts consentis au niveau de la 2ème RM et valoriser les résultats obtenus dans plus d'un domaine, comme je souligne qu'aucune réalisation ne peut-être concrétisée sans labeur loyal ou sans travail persévérant et fructueux", a-t-il ajouté. "Vous n’êtes pas sans savoir que tous les facteurs de réussite escomptée et les éléments de progrès professionnel ont été assurés, en termes d’équipement, de formation, de préparation et de sensibilisation. Nous sommes parfaitement conscients, avec sérénité d’esprit, que tous les efforts fournis ces dernières années, sur plus d’un plan, ont fructueusement apporté une grande maturité professionnelle et un capital élevé d’expérience opérationnelle et de combat, mais essentiellement, une ultime conscience de la sensibilité des missions assignées et de l’impératif de leur parfait accomplissement", a-t-il conclu.  

Présidentielle du 12 décembre : Débat télévisé à 19 heures animé par les cinq candidats

ven, 06/12/2019 - 14:27
Pour le 20ème jour de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019, les cinq candidats animeront un débat public prévu au Centre international des conférences à partir de 19h00. Il sera diffusé en direct sur les chaînes de télévision publiques et privées agréées, et la Radio nationale. Pour le 20ème jour de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019, les cinq candidats animeront un débat public prévu au Centre international des conférences à partir de 19h00. Il sera diffusé en direct sur les chaînes de télévision publiques et privées agréées, et la Radio nationale.

Les services de la Sûreté déjouent un plan de sabotage fomenté par le MAK

ven, 06/12/2019 - 12:13
Les services de la Sûreté ont déjoué, jeudi, un plan de sabotage fomenté par le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), a-t-on appris de sources sécuritaires. Le plan, comploté également par le mouvement ANAVAD (Gouvernement provisoire Kabyle relevant du MAK), vise à récupérer le Hirak populaire par le biais d'éléments extrémistes et à inciter à la désobéissance et à des marches nocturnes pour pousser les forces de sécurité à recourir à la force, précise la même source. Les forces de sécurité ont arrêté, au niveau de la place des martyrs (Alger), un étudiant universitaire, membre du MAK et militant au sein d'un parti politique opposé à la tenue de l'élection présidentielle, a ajouté la même source, relevant que l'étudiant en question a été appréhendé en train de prendre des photos du déploiement des forces de sécurité. L'individu interpellé a dévoilé l'existence d'un plan de sabotage devant être exécuté la veille de la Présidentielle du 12 décembre, en faisant part aux services de sécurité de déclarations dangereuses concernant les détails de ce plan, a conclu la même source.

Filière automobile : De nouvelles auditions à la reprise du procès sur la corruption dans le secteur

jeu, 05/12/2019 - 17:05
Le procès concernant la corruption et le passe-droit dans la filière automobile en Algérie a repris, jeudi matin, au tribunal de Sidi M’hamed à Alger par l’audition de l’ancien PM Ahmed Ouyahia, suivi respectivement par le Fils Sellal, le Fils Tebboune et notamment l’homme d’Affaires Ahmed Mazouz. Plusieurs personnes ont été auditionnés mercredi dont les ex premier ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal . Les chiffres des avoirs mal acquis révélés sont trés choquants. Rappelons que le juge a interrogé, hier, prèmière journée du procès, les anciens ministres Youcef Yousfi, Abdelghani Zaalane et Mahdjoub Bedda, ainsi que de l'ancien wali de Boumerdes, Yamina Zerhouni, qui ont tous nié en bloc les charges retenues contre eux. Le juge a interrogé, également, un nombre de cadres, notamment du ministère de l'Industrie, en tant que représentants des personnes morales accusées dans l'affaire des usines d'automobiles qui, à leur tour, ont nié les charges qui leur sont reprochées. Mohamed Saim de la radio chaine 3, y était présent depuis ce matin et livre d’amples détails dans cette correspondance.

Le professeur Mourad Preur à la Radio : «la souveraineté, c’est d’abord une bataille d’ingénieurs, d’économistes et de juristes»

jeu, 05/12/2019 - 11:23

M. Mourad Preure, expert international en pétrole. Ph.©Radio Algérie Multimédia.

Professeur Mourad Preure, expert international en pétrole s’est dit heureux de s’exprimer sur la question au lendemain de la décision de l’Etat d'exercer son droit de préemption sur les intérêts d’Anadarko en Algérie, via la compagnie pétrolière nationale, la Sonatrach. « Je suis très heureux que Sonatrach soit en condition d’exercer son droit de préemption, je juge cela très positif pour deux raisons : d’abord par reflexe du pétrolier tout court, et pour l’élargissement de la base de réserves de Sonatrach, une décision qui renforce la souveraineté nationale, ce qui est extrêmement important », a-t-il souligné. Invité à s’exprimer sur cette actualité brûlante, lors de l’émission L’invité de la rédaction de la Radio chaine 3, l’expert a tenu cependant à lever cette nuance en précisant que « la souveraineté, c’est d’abord une bataille d’ingénieurs, d’économistes et de juristes ». Pour lui, il ne suffit pas de récupérer des actifs, mais encore faut-il être en mesure de maitriser les opérations qui s’en suivent. Il insiste en même temps sur l'indispensable, voire vital, renforcement de la Sonatrach en ressources humaines et expertise, mais surtout par l'élargisement de ses actifs à l'international.   

Réunion du Gouvernement : adoptions de plusieurs décrets exécutifs et de marchés en gré à gré simple concerna simple concernant plusieurs secteurs

jeu, 05/12/2019 - 10:06
Le Gouvernement, réuni mercredi sous la présidence du Premier ministre, Noureddine Bedoui a examiné et débattu de projets de décrets exécutifs, d'exposés et de marchés en gré à gré simple concernant plusieurs secteurs, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre, dont voici la traduction APS : "Le Gouvernement, réuni mercredi 04 décembre 2019, sous la présidence du Premier ministre, Noureddine Bedoui, a examiné et débattu des projets de décrets exécutifs, des exposés et des marchés en gré à gré simple concernant les secteurs de l'Intérieur, des Finances, des Affaires religieuses, de l'Education, de l'Enseignement supérieur, de la Jeunesse et des Sports, de l'Habitat, du Commerce, des Ressources en eau, de la Santé et du Travail. Premièrement: le Gouvernement a entamé sa réunion par l'examen et l'adoption d'un projet de décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif N 18-300 du 26 novembre 2018 relatif à la circulation de certaines marchandises dans la zone terrestre du rayon des douanes, présenté par le ministre des Finances. Ce texte de loi vise à simplifier les procédures relatives aux autorisations de transport de marchandises en vue de faciliter l'approvisionnement des populations dans la zone terrestre du rayon des douanes, tout en tenant compte des exigences de contrôle stipulées dans le Code des douanes, visant la lutte contre le phénomène de la contrebande. Intervenant au terme de cet exposé, le Premier ministre a affirmé que cette mesure ,prise par le Gouvernement visant la facilitation et la simplification des mesures appliquées sur le transport de marchandises dans les zones frontalières, revêtait une importance particulière, ajoutant qu'elle permettra de solutionner un problème procédural dont ont souffert nos citoyens dans ces zones (touchant près de 40% des populations de ces régions), outre ses effets néfastes sur l'économie nationale et la dynamique de développement dans ces régions. A ce titre, M. Bedoui a indiqué que la lutte contre la contrebande était une question nationale qui ne concerne pas uniquement le corps des douanes, se félicitant des réalisations majeures accomplies par les corps de sécurité dans notre pays en la matière. Il a salué, également, le rôle majeur que jouent les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) dans la lutte contre ce phénomène. Deuxièmement: le Gouvernement a examiné et adopté deux projets de décrets exécutifs portant réalisation d'établissements éducatifs des cycles moyen et secondaire en sus de l'annulation d'autres. Ces deux projets de décrets exécutifs prévoient la réalisation de 69 CEM et 49 lycées, outre l'annulation de projets de réalisation de 13 CEM et de 10 lycées. Dans son intervention à l'issue de la présentation des deux textes, le Premier ministre s'est félicité, en particulier, du nombre considérable de nouveaux établissements éducatifs réceptionnés et mis en service lors de la dernière rentrée scolaire au profit de nos enfant à travers le territoire national, mettant l'accent sur l'importance de doter ces structures d'équipements nécessaires garantissant les meilleures conditions de scolarisation à nos enfants, et de réunir les bonnes conditions dont des salles de sport, des logements de fonction et autres, pour son personnel administratif et pédagogique. Dans ce cadre, le ministre a décidé ce qui suit: - Mise en place d'une commission interministérielle composée des ministère de l'Education, de l'Intérieur et de l'Habitat qui mènera ,en coordination avec les wali, des visites d'inspection à l'ensemble de nouveaux établissements pour effectuer une évaluation globale de ces structures, cerner les lacunes, y remédier immédiatement et présenter un rapport détaillé à cet effet. Charger le ministre de l'Education de présenter un exposé, lors de la prochaine réunion du Gouvernement, sur les résultats de l'étude réalisée par l'Institut national des études sur l'Education concernant l'évaluation et l'analyse des résultats d'examen notamment les faibles résultats enregistrés au niveau de certains établissements et wilayas, outre les procédures et les mesures proposées pour traiter cette question. Troisièmement : Le Gouvernement a examiné et adopté 06 projets de décret exécutif portant promotion de centres universitaires en universités, présentés par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il s'agit des centres universitaires des wilayas de Tamanrasset, Mila, Tissemsilt, Tipaza, Ain Témouchent et Relizane. Intervenant au terme de l'adoption des projets de texte, le Premier ministre a indiqué que la promotion de ces centres universitaires en universités vient couronner les investissements conséquents débloqués par l'Etat en vue de les développer, ainsi que les efforts consentis par les staffs administratifs et pédagogiques de ces universités. Le Premier ministre a mis en avant en particulier la promotion du centre universitaire de Tamanrasset qui encadre 8000 étudiants, ajoutant que cette mesure renforcera sa place d'université africaine par excellence, compte tenu de l'encadrement, les structures dont elle dispose outre les possibilités de son expansion. Evoquant la place de l'université et de la recherche scientifique en général , le Premier ministre a appelé à ce que l'université s'acquitte de sa mission de centre de rayonnement scientifique et culturel et de catalyseur de développement économique. Dans ce cadre, le Premier ministre a ordonné ce qui suit: -Lancer une dynamique effective par l'entame de l'élaboration de la promotion des centres universitaires de Tindouf, Illizi, Naâma et El Bayadh en universités, dès la prochaine rentrée universitaire, et ce par l'association de tous les organismes et les secteurs concernés, notamment le Centre nationale d'études et d'analyses pour la population et le développement, -Mettre en place une stratégie intégrée érigeant l'université et la Recherche scientifique en levier pour le développement de l'économie nationale, en focalisant sur l'ouverture de spécialités au diapason des besoins et des qualifications de chaque région, notamment au Sud et Hauts-plateaux, -Nécessité de moderniser et de développer l'université algérienne et de s'éloigner de la pure gestion administrative, en associant les étudiants et les enseignants à cette opération, selon une approche participative et moderne, comme appliqué dans les plus prestigieuses universités dans le monde. Quatrièmement: le Gouvernement a entendu un exposé sur le projet de réalisation d'un Centre hospitalo-universitaire (CHU) mixte civile et militaire à Alger (Zeralda), d'une capacité d'accueil de 700 lits.   Intervenant au terme de l'exposé, le Premier ministre a indiqué qu'il s'inscrit dans le cadre de la concrétisation de la décision de la réalisation de ce pôle sanitaire moderne et important pour la capitale et qui permettre de promouvoir le niveau de la prise en charge sanitaire de nos citoyens conformément aux normes mondiales, d'autant plus que des équipes médicales mixtes de compétences nationales de haut niveau veilleront à son encadrement, affirmant que le Gouvernement a affecté les ressources financières nécessaires à la concrétisation de ce projet. Le Premier ministre a indiqué que ce CHU s'inscrivait également dans le cadre d'une approche nouvelle dans le domaine de l'exploitation des capacités nationales, par la conjugaison des moyens et des efforts entre la Santé civile et la Santé militaire au profit de nos citoyens, à travers l'établissement de pôles similaires à travers les différentes régions du pays. Cinquièmement: le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le ministre des Ressources en eau sur le Plan d'action de la Société des eaux et de l'assainissement d'Alger (SEAAL) pour la période 2019-2021 . L'exposé a mis en évidence une importation amélioration enregistrée en matière de distribution de l'eau potable au profit des habitants de la wilaya d'Alger, les 57 communes de la wilaya étant alimentées avec cette matière vitale 24/24H. Suite à cet exposé, le Premier ministre s'est félicité des résultats réalisés par la SEAAL en matière d'alimentation en eau potable, mettant en avant l'importance d'améliorer les prestations fournies au citoyens selon les normes en vigueur à l'échelle internationale, avant d'affirmer l'acquisition par la Société nationale de l'expérience nécessaire devant lui permettre de prendre en charge totalement l'aspect lié à la gestion et l'exploiter pour améliorer ce service public à travers l'ensemble des wilayas du pays. Sixièmement: le Gouvernement a entendu un exposé présenté par le ministre des Finances concernant les mesures devant être prises pour réduire le déficit de la balance des paiements afin de sauvegarder les réserves de change du pays. L'exposé a porté essentiellement sur la présentation des résultats des décisions prises par le Gouvernement à l'effet de réguler les importations et sauvegarder les réserves de changes du pays, notamment dans les domaines de l'importation des céréales et du transport maritime. L'exposé a également fait état du parachèvement de l'élaboration du cahier des charges relatif à l'organisation de l'activité de l'Office Algérie Interprofessionnel des Céréales (OAIC) et de la finalisation du projet de décret exécutif portant création de l'Autorité de régulation du marché des produits alimentaires subventionnés. Intervenant au terme de cet exposé, le Premier ministre a mis en avant les résultats réalisés suite aux décisions courageuses prises par le Gouvernement en matière de rationalisation des importation ayant permis d'économiser plus de 2 milliards USD à fin octobre dernier, un montant qui devrait atteindre 3 milliards USD fin 2019. En conclusion, le Gouvernement a examiné et adopté des projets de marchés en gré à gré simple avec des entreprises publiques portant sur les secteurs de l'Intérieur, des Finances, des Affaires religieuses, de l'Habitat, de la Jeunesse et des sports et de la Santé".

Mme Saliha Mekhref, représentante du candidat Azzedine Mihoubi : priorité aux réformes institutionnelles profondes

mer, 04/12/2019 - 12:19
A quelques jours de la tenue des présidentielles ce 12 décembre, les candidats redoublent d’efforts en vue de faire connaitre leurs programmes. Pour Azzedine Mihoubi, représenté ce matin par Mme Saliha Mekharef à l’émission L’invité de la rédaction de la Radio chaine 3, et dans un programme axé sur 15 engagements, la priorité est aux réformes institutionnelles profondes, à commencer par les pouvoirs attribués au président de la République.  Ce dernier ne pourra prétendre au renouvellement de son mandat, de cinq ans, qu’une seule fois dans un régime semi-présidentiel où le pouvoir est partagé avec d’autres institutions. Il est aussi question d’accorder plus de prérogatives aux parlementaires par une consultation semestrielle sur les activités du gouvernement. Un parlement dont la dissolution, tel qu’évoqué par d’autres, ne constitue pas une urgence, en tout cas pas avant la révision de la Constitution, en vue d’éviter « le vide institutionnel », précise Mme Mekhref.

Bedoui présente au chef de l'Etat un exposé sur la situation socio-économique du pays

mer, 04/12/2019 - 09:46
Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a reçu, mardi, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, qui lui a présenté, dans le cadre du suivi de l'action du Gouvernement, un exposé sur la situation socio-économique et politique du pays, notamment le climat de déroulement du processus électoral, a indiqué un communiqué de la présidence de la République. Le Premier ministre a évoqué, dans ce sens, les résultats des deux Conseils interministériels, tenus le 21 novembre et le 2 décembre 2019, le premier ayant été consacré à l'examen de la situation des nouvelles cités et pôles urbains, tandis que le deuxième a été dédié à l'évaluation de la situation de la compagnie aérienne nationale "Air Algérie" et l'examen de son programme de développement. M. Bedoui a également abordé, les actions engagées par les départements ministériels, chacun dans son domaine, en application des décisions issues du Conseil ministériel tenu le 26 novembre dernier. Le Premier ministre a évoqué, par ailleurs, l'action entreprise par le Gouvernement à l'effet d'accompagner les jeunes porteurs de projets, notamment dans le domaine de l'économie verte et circulaire. Se félicitant de l'action du Gouvernement, le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, "soucieux de consacrer la culture et l'esprit de continuité de l'Etat et de ses institutions" a mis l'accent sur "la nécessité de persévérer en vue de renforcer la dynamique de développement et de réaliser les différents programmes pertinents", soulignant l'impératif de "poursuivre les efforts visant à rapprocher davantage l'administration du citoyen, notamment suite aux dernières modifications ayant touché l'organisation administrative, outre la nécessaire exploitation des potentialités qu'offrent les technologies modernes". Il a relevé, en outre, "l'intérêt extrême qu'accorde l'Etat à la promotion des énergies renouvelables en adéquation avec les priorités et les engagements en matière de préservation de l'environnement et du climat", relevant, à ce titre, la nécessité de sensibiliser à l'importance d'accorder des facilitations nécessaires aux investisseurs dans ce domaine. Enfin, les deux parties ont évoqué "les rencontres internationales de haut niveau auxquelles a participé et participera l'Algérie aux mois de novembre et décembre, outre le niveau de représentation de notre pays et de sa contribution à leurs travaux.    Enfin, les plus importants rendez-vous internationaux de haut niveau auxquels l'Algérie a participé en novembre et ceux prévus en décembre, ont été évoqués ainsi que le niveau de représentation et la contribution de l'Algérie aux travaux de ces rencontres.

Houda Imane Faraoun présente le projet de loi relative aux radiocommunications

mar, 03/12/2019 - 19:03
La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Faraoun a présenté, mardi, devant les membres de la Commission des transports, des transmissions et des télécommunications de l'Assemblée populaire nationale (APN), le projet de loi relative aux radiocommunications. A ce titre, la ministre a affirmé que les dispositions incluses dans ce texte de loi "sont de nature purement technique, élaborées après un examen approfondi par les experts des secteurs compétents, notamment dans son volet de relatif à la sécurité et la défense nationales", ajoutant que ce texte "vient encadrer l'établissement, l'exploitation et l'utilisation des réseaux, installations, équipements et terminaux radioélectriques, l'attribution et l'assignation des fréquences radioélectriques, la régulation du brouillage, et le contrôle du spectre au niveau national, et ce en adéquation avec les conventions, les recommandations et les réglementations internationales". Exposant les motifs d'élaboration de ce cadre légal, Mme Feraoun a indiqué que le domaine des radiocommunications est soumis aux dispositions réglementaires, et non pénales et légales, d'où la nécessité de réfléchir à l'élaboration d'un projet de loi régissant les radiocommunications en Algérie, rappelant que l'établissement et l'exploitation des stations de radiocommunications étaient, après le recouvrement de la souveraineté nationale, subordonnés aux dispositions de l'Ordonnance N 63-439 du 8 novembre 1963 qui est encore en vigueur". Elle a ajouté en outre que "dans le cadre de cette loi relative à la police des stations radioélectriques privées, il était impossible d'établir ou utiliser un équipement ou un terminal radioélectrique pour transmettre ou recevoir les signaux ou les correspondances en dehors des conditions fixées par cette ordonnance", soulignant que l'ordonnance N75-89 du 30 décembre 1975 portant code des postes et des télécommunications n'a pas inclus la mesure susmentionnée, qui concernait exclusivement les installations privées, du moment que le secteur des télécommunications relevait du monopole exclusif de l'Etat. Aussi, "la loi 2000-03 du 05 août 2000 portant règles générales relatives à la poste et aux télécommunications, abrogée et remplacée par la loi N 18-04, bien qu'elle consacra l'ouverture du marché des télécommunications, a omis de définir un cadre légal et réglementaire pour la gestion des fréquences radioélectriques ou des stations radioélectriques privées", a-t-elle ajouté, notant que "l'Agence nationale des fréquences, créée en 2002, afin de pallier la déficience constatée, ne répond que partiellement aux besoins ayant prévalu à sa création, n'étant adossé à aucun encrage légal ou réglementaire pour assurer, pour le compte de l'Etat, des missions régaliennes de prime importance touchant notamment à la sécurité et défense nationales". Pour Mme. Faraoun, "la défaillance est d'autant plus marquée en raison du statut d'EPIC qui ne confère ni ne permet de fonctionner de matière optimale notamment eu égard aux équipements sensibles qu'elle détient et utilise dans le cadre de ses activités de contrôle de spectre". Dans un effort d'établissement d'un cadre réglementaire, la ministre a cité le décret exécutif N 09-410 du 10 décembre 2009, fixant les règles de sécurité applicables aux activités portant sur les équipements sensibles, dont l'application a été d'un apport substantiel pour "préserver les intérêts nationaux", mais reste, a-t-elle déploré, insuffisante notamment par le manque de dispositions pénales pour prévenir les dépassements et d'autorité compétente en matière d'application des règles de gestion et de contrôle du spectre. "Toutefois l'ordonnance N 63-439 susmentionnée, non abrogée à ce jour, n'est pas appliquée depuis plusieurs décennies et mérite d'être mise à jour et complétée pour préserver cette ressource rare et hautement lucrative, qui est le spectre des fréquences, et couvrir ainsi les nouveaux paradigmes de la technologie d'une part et de l'ouverture du champ commercial en matière de télécommunications, d'autre part", a encore expliqué la première responsable du secteur. De leur côté, certains membres de la commission, ont salué, lors de ce débat, les dispositions pénales contenues dans ce projet de loi, soulignant l'impératif d'introduire des peines financières et de prison contre ceux qui attentent au secteur des télécommunications radioélectriques et des stations de télécommunications mises en place ou déjà exploitées, sans aucune autorisation d'exploitation ou d'acquisition auprès de l'Agence ou de l'Autorité de régulation de la Poste et des communications électronique (ARPCE). APS

Rabehi : « le secteur de la Communication sera un partenaire efficace dans la promotion des droits des personnes aux besoins spécifiques »

mar, 03/12/2019 - 18:24
Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi, a affirmé mardi à Alger que le secteur de la Communication sera "un partenaire efficace" dans la cristallisation de la politique gouvernementale et des chartes internationales afférentes à la protection et à la promotion des droits des personnes aux besoins spécifiques. Dans une allocution à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale des personnes handicapées au Centre familial de Ben Aknoun, M. Rabehi a mis en avant "l'attachement du secteur de la Communication à être un partenaire efficace dans la cristallisation de la politique gouvernementale et des chartes internationales afférentes à la protection et à la promotion des droits des personnes aux besoins spécifiques, notamment à travers le recrutement de plusieurs de ces personnes, aussi bien au niveau des deux entreprises de la Radio et de la télévision, que des stations régionales et chaînes thématiques, à l'instar des stations de Béchar, Skikda, Mila, la radio du Coran et Radio Algérie internationale, en sus de la couverture des évènements destinés à cette frange sociale, et la diffusion de programme de sensibilisation à sa réalité et de films sur ce thème". Il a réitéré, à ce propos, "l'engagement permanent de son département et sa disposition à travailler en coordination avec l'ensemble des établissements et instances en charge des personnes aux besoins spécifiques et à accompagner tout effort visant à promouvoir les droits des personnes souffrant d'handicap". Le ministre a tenu, à cette occasion, à rendre hommage aux personnes handicapées "qui ont pu grâce à leur détermination et à l'accompagnement de leurs familles surmonter leur situation difficile, voire se distinguer et se surpasser dans bien des cas", rappelant le slogan retenu pour cette année à savoir "Consolidation de la participation et leadership des personnes handicapées... adhésion à l'Agenda du développement durable 2030". "La réussite de ces personnes dans les différents domaines de vie "est une véritable leçon pour nous tous en matière de persévérance et détermination à réussir", a-t-il déclaré réaffirmant l'engagement du Gouvernement à renforcer "les mesures de soutien et d'accompagnement" à leur profit. M. Rabehi a rappelé, dans ce sens, "les succès" de la délégation sportive de l'Algérie lors des Championnats du Monde d'athlétisme handisport qui a remporté 16 médailles, dont deux en or, l'une arrachée par l'athlète Nassima Saifi qui a battu son propre record mondial au lancer de disque, un record qu'elle détient depuis 2011. Soulignant que l'approche du Gouvernement s'inscrit dans le cadre du "principe de citoyenneté dans la consécration de l'égalité entre tous et le souci d'associer tous les citoyens, chacun en fonction de ses capacités et aptitudes, au processus du développement", M. Rabehi a évoqué "les décisions importantes prises récemment par le Gouvernement en vue de l'amélioration de la situation de la catégorie des personnes handicapées, notamment l'augmentation de 1 à 3% du seuil minimal d'offres d'emploi imposé aux entreprises et administrations et réservé aux personnes handicapées". Il a cité, en outre "la revalorisation à 10.000 DA de l'allocation d'handicapé et généralisée à 100%, y compris les enfants de moins de 18 ans", ajoutant que le paiement des cotisations de la Sécurité sociale de cette catégorie sera à la charge de l'Etat ainsi que les frais de son transport par voie aérienne". Ces mesures, a-t-il ajouté, "se veulent un devoir visant à remédier aux lacunes du passé et à permettre aux personnes handicapées de jouir de leurs droits à l'instar des autres citoyens". "Les décisions du Gouvernement en faveur cette catégorie contribueront "à réduire la charge de leurs familles, dont nous saluons le courage pour leur devoir accompli envers ses membres parmi les personnes handicapées", a-t-il conclu. APS

BMS : Pluies orageuses sur plusieurs wilayas de l'Ouest du pays

mar, 03/12/2019 - 16:17
Des averses de pluies, parfois orageuses, affecteront, à partir de mardi en fin d'après-midi, plusieurs wilayas de l'Ouest du pays, avec un niveau de vigilance "Orange", indique le Centre national de météorologie dans un bulletin météorologique spécial (BMS). Les wilayas concernées sont Tlemcen, Ain Témouchent, Oran et Sidi Bel Abbes, où les cumuls prévus se situent entre 20 et 40 mm, précise le BMS, dont la validité s'étale de mardi à 18h00 à mercredi à 06h00. D'autres wilayas sont également concernées à savoir Mostaganem, Chlef, Mascara, Saida, Relizane, Ain Defla, Tissimsilt et le Nord de Tiaret, précise la même source, et ce de mercredi de 03h00 à 15h00, où les quantités estimées varieront entre 20 et 40 mm. APS

Mohamed Arkab jeudi et vendredi à Vienne pour participer aux réunions de l’OPEP

mar, 03/12/2019 - 15:59
Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, prendra part à plusieurs réunions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui se tiendront les 5 et 6 décembre en cours à Vienne (Autriche), a indiqué mardi le ministère dans un communiqué. M. Arkab participera aux travaux de la 177ème conférence ministérielle des pays membres de l’OPEP qui se tiendra le 5 décembre et à la 7ème réunion OPEP-non OPEP, ainsi qu’à la 1ère réunion de la Charte de coopération, prévue le 6 décembre, précise la même source. Ces réunions seront précédées de la 17ème réunion ministérielle du comité conjoint de suivi de l’accord de coopération OPEP-non OPEP, prévue jeudi prochain. Cette réunion devra examiner le niveau de conformité des Pays OPEP et non OPEP à leurs engagements pris et consignés dans l’accord d’ajustement de production OPEP-non OPEP, signé à Alger en 2016. L’examen du respect des engagements pris par les pays membres de l’OPEP et non OPEP ainsi que l’évolution du marché pétrolier international et ses perspectives seront également à l’ordre du jour de ces importantes réunions, a-t-on indiqué. A rappeler que l’Algérie assurera à partir du 1er janvier 2020 la présidence de l’OPEP, ce qui démontre "son rôle primordial et actif dans cette organisation". A cet effet, le ministre a relevé le rôle joué par l’Algérie dans la contribution avec les autres membres à assurer la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier international dans l’intérêt des pays producteurs et consommateurs, lit-on, dans le communiqué "L’Algérie va continuer et poursuivre ses efforts en coopération avec les autres pays membres et non membres de l’Opep pour assurer une stabilité des prix et un équilibre du marché dans l’intérêt des producteurs et des consommateurs", a-t-il affirmé. L’Algérie présidera, également, à partir de janvier 2020, le Forum des Pays Exportateurs du Gaz (GECF) et abritera la 22ème Réunion du Forum en novembre 2020 et le 7ème Sommet du GECF en 2023, précise la même source. "Le choix de l’Algérie à abriter ces évènements démontre la confiance et la crédibilité dont bénéficie notre pays au sein de ces organisations internationales pétrolières et gazières", a conclu le communiqué du ministère. APS

Gaid Salah salue la vive réaction du peuple algérien face à la tentative d'ingérence du Parlement européen

mar, 03/12/2019 - 15:47
Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, a salué, mardi, à l'occasion de sa visite de travail et d'inspection à la 2ème Région militaire à Oran, la vive réaction du peuple algérien qui a exprimé son rejet "catégorique" des tentatives d'ingérence du Parlement européen dans ses affaires internes, soulignant que "le fort élan populaire et les marches pacifiques qu'a connus dernièrement notre pays reflètent la force de la volonté populaire de surmonter cette phase sensible" que connait l'Algérie. "Le fort élan populaire et les marches pacifiques qu’a connus dernièrement notre pays, reflètent la force de la volonté populaire de surmonter cette phase sensible de son histoire et augurent d’un dénouement éminent de la situation et que l’Algérie atteindra son havre de paix, grâce à la détermination du peuple algérien, à travers tout le territoire national, à participer en force à la prochaine échéance présidentielle du 12 décembre 2019 et à son adhésion avec son Armée Nationale Populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de Libération Nationale (ALN), en soutenant sa position sincère et dévouée avec une foi et une conviction totales en la justesse de son approche rationnelle et objective pour surmonter cette phase que traverse le pays, cette approche constructive qui n’a d’autre objectif que de servir l’intérêt suprême de la nation, et de préserver sa sécurité et la quiétude de son peuple", a déclaré le Chef d'état major lors de sa rencontre avec les cadres et les membres de la 2ème RM dans son allocution d'orientation suivie via visioconférence par toutes les unités de la Région. "Ce peuple authentique qui a accueilli favorablement les positions clairement exprimées par l’institution militaire depuis le début de la crise à ce jour et qui l’estime à sa juste valeur, partant de la grande confiance qu’il a en son armée, déterminée à poursuivre résolument ses missions, quelques soient les circonstances, considérant que cette armée- dont le souci majeur notamment en ces circonstances particulières que vit notre pays, est de préserver l’Algérie, terre et peuple, et sauvegarder sa stabilité, son indépendance et sa souveraineté nationale- est une armée qui mérite tout le respect, la considération et le soutien", a-t-il précisé. "Ce peuple dont nous sommes issus, que nous connaissons parfaitement et estimons à sa juste valeur, a constamment su comment faire face à toutes les adversités, aussi grandes qu'elles soient, grâce à son dévouement et sa fidélité à ses principes nationalistes et ses valeurs ancestrales, ainsi que grâce à l'accompagnement de l'institution militaire, qui a adopté une stratégie clairvoyante et judicieuse, et s'est attelée à la mettre en œuvre par étapes, en parfaite harmonie avec les revendications et les attentes de ce vaillant peuple", a-t-il affirmé. "Le voila aujourd'hui qui répond à ces tentatives désespérées à travers ses marches massives, dans tout le pays, et se tient debout tel un seul homme, avec toutes ses franges. Il a donné ainsi les plus merveilleuses images de solidarité, de soutien et de cohésion, rejetant catégoriquement la tentative du parlement européen de s'ingérer dans les affaires internes de son pays, donnant ainsi au monde entier une leçon dans le véritable patriotisme", a poursuivi le Général de corps d'Armée. Et d'ajouter: "Et c'est là que réside l'importance de la prochaine échéance électorale, car elle représente en réalité un parachèvement irrévocable du parcours du 1er novembre 1954". A ce propos, il a rappelé avoir "dit lors de mon intervention devant les cadres et les personnels du Commandement des Forces Aériennes le mercredi 27 novembre passé, voire dans des occasions précédentes, que ce peuple authentique, qui est parfaitement conscient de la gravité des machinations qui se trament dans les laboratoires de la conspiration à l'étranger et des modes de trahison et de félonie à l'intérieur, lorsque la bande a fait appel à des parties extérieures". "J'ai dit que ce peuple saura répondre en temps opportun, à toutes les tentatives d'ingérence dans ses affaires internes. Le voila aujourd'hui qui répond à ces tentatives désespérées à travers ses marches massives, dans tout le pays, et se tient debout tel un seul homme, avec toutes ses franges. Il a donné ainsi les plus merveilleuses images de solidarité, de soutien et de cohésion, rejetant catégoriquement la tentative du parlement européen de s’ingérer dans les affaires internes de son pays, donnant ainsi au monde entier une leçon dans le véritable patriotisme, et affirmant que l'Algérie possède des hommes et des femmes, qui sont capables de la défendre, car ils appartiennent tout simplement au peuple des miracles qui connait le sens de la souveraineté nationale et l'estime à sa juste valeur, car elle a été acquise au prix des sacrifices des millions de vaillants martyrs", a-t-il soutenu. Le peuple algérien "saura également comment répondre à tous ses détracteurs qui complotent contre sa patrie, en se dirigeant massivement le 12 décembre prochain aux urnes afin d'élire un président de la République en toute intégrité, liberté et démocratie, pour que ce soit là une réponse vigoureuse et civilisée et telle une gifle cinglante à tous ceux qui s'attaquent à l'Algérie, dont la force est égale à celle que nos vaillants ancêtres leur ont infligée depuis le début du colonialisme français en Algérie en 1830, lors des héroïques résistances populaires continues, passant par la glorieuse Révolution de libération jusqu'à l'indépendance. Ils ont donné à l'occupant tyrannique une bonne leçon sur le patriotisme, l'attachement à la patrie, le refus de l'asservissement quels que soient les sacrifices. Ils ont prouvé aux traîtres et inféodés que leur destin n'est que honte et opprobre. En effet, le pays est cher et précieux et ne peut être marchandé quel que soit le prix", a affirmé le vice-ministre de la Défense nationale. Le Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah a ajouté que "l'Algérie avec de telles caractéristiques et toutes ses grandes ambitions et l'avenir qui sied à sa grandeur et auquel elle aspire, c'est l'Algérie que le Haut Commandement de l'Armée nationale populaire s'honore, aujourd’hui et chaque jour, d'accompagner, en étant pleinement consciente du sens des incommensurables sacrifices qu'ont consentis nos ancêtres afin de façonner l'histoire nationale glorieuse de l'Algérie, qui constitue le phare qui guide les plus dévoués de ses enfants". "Et c'est là que réside l'importance de la prochaine échéance électorale, car elle représente en réalité un parachèvement irrévocable du parcours du 1er Novembre 1954. En effet, si Novembre avait auguré de la libération du pays de l'abomination du colonialisme français abject, Décembre aura l'honneur de parachever la construction de l'Etat de droit conformément aux principes de la Déclaration du 1er Novembre", a conclu le Chef d'Etat-Major de l'ANP. APS

Accidents de la route : 29 morts et 1.172 blessés en une semaine

mar, 03/12/2019 - 13:33
En une semaine, ce ne sont pas moins de 29 personnes qui ont perdu la vie et 1.172 autres qui ont été blessées, à la suite de 1.024 accidents de la route constatés entre le 24 et le 30 novembre de l'année en cours.    D'après les chiffres établis, mardi, par les services de la Protection civile. il ressort que c'est dans la wilaya d'Alger où il a été relevé 4 morts et 103 blessés que la route a causé le plus de victimes.     

Le MAE bat en brèche les informations sur le prétendu avertissement lancé par l'Algérie à la Minurso

mar, 03/12/2019 - 12:04
Le ministère des Affaires étrangères (MAE) bat en brèche les informations rapportées par des médias étrangers sur le prétendu «avertissement lancé par le Gouvernement algérien» à la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental (MINURSO), indique lundi le porte-Parole du MAE, Abdelaziz Benali-Chérif. En réponse à une question de l'APS «au sujet d'un prétendu avertissement lancé par le Gouvernement Algérien à la Minurso sur le risque d'enlèvement d'étrangers dans les camps de réfugiés sahraouis, colporté par des médias étrangers, dont un site électronique de droit français activant en Algérie», M. Benali-Chérif a tenu d'emblée à préciser que «les médias ayant servi de support à la propagation de cette information fausse et infondée, versent dans la manipulation et la diffusion d'informations farfelues, dans un but évident de nuire à l'Algérie, à son peuple et à ses institutions». Il a affirmé que «le prétendu avertissement du Gouvernement Algérien à la Minurso est d'autant plus fantaisiste et controuvé que les camps sahraouis de Tindouf se trouvent en territoire algérien et que partant, les Forces de sécurité algériennes, à leur tête l'Armée nationale populaire, veillent à la sécurité de l'intégrité du territoire national». Le porte-parole du MAE a, par ailleurs, relevé le fait que «le timing choisi par les responsables de ces médias et leurs parrains est loin d'être fortuit, compte-tenu du contexte régional, notamment la proximité de certaines échéances importantes».

COP 25: Fatima-Zahra Zerouati réitère les engagements de l'Algérie

mar, 03/12/2019 - 10:41
Représentant l’Algérie aux travaux de la Conférence des pays faisant partie de l’Accord de l’ONU sur les changements climatiques (COP 25) ouverts, lundi à Madrid, La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zahra Zerouati est revenu sur l’expérience algérienne en matière de lutte pour la «décarbonisation» de la planète.   Dans une déclaration à la Radio Algérie Internationale (RAI), la ministre a réaffirmé «l’engagement de l’Algérie à contribuer à l’effort mondial» de lutte pour la diminution du carbone. «L’Algérie, en élaborant le premier plan national, a envoyé un message fort qui confirme que l’Algérie tient vraiment ses engagements», a-t-elle déclaré. Le plan national pour le climat, faut-il le rappeler,  comporte 156 actions dont 76 de réduction, 64 mesures d'adaptation et 14 autres d'accompagnement du Gouvernement pour honorer ses engagements en termes de lutte contre les changements climatiques. Ces mesures sont à même de réduire des millions de tonnes d'émissions de CO², d'économiser les hydrocarbures valorisables et exportables et de développer les énergies renouvelables. Rien que la généralisation du contrôle technique des véhicules en termes d'émissions du CO² permettra à l'Algérie de réduire les émanations à 65%.

L’Algérie dément un prétendu avertissement adressé à la Minurso

mar, 03/12/2019 - 10:04
Le ministère des Affaires étrangères a démenti, lundi, des informations de médias étrangers sur « un prétendu avertissement » adressé par le Gouvernement Algérien à la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental (MINURSO). Au sujet d’un « prétendu avertissement » adressé par l’Algérie à la Minurso, quant au risque d’enlèvements d'étrangers dans les camps de réfugiés Sahraouis, le porte-parole du ministère, Benali-Chérif, considère qu’en servant de relai à la propagation d’une  information « fausse et infondée » ces médias versent dans « la manipulation et la diffusion d'informations farfelues », avec le but évident de nuire à l'Algérie. Il observe, d’autre part, que cette assertion « est d'autant plus fantaisiste » que les camps Sahraouis se trouvent en territoire Algérien, dont l'Armée nationale populaire veille, dit-elle, à la sécurité et à l’intégrité. La même source relève en outre que le timing choisi par les responsables de ces médias et leurs parrains « est loin d'être fortuit », compte-tenu, souligne-t-il,  du contexte régional, et de « la proximité de certaines échéances importantes ».

MDN: « les militaires voteront au niveau des bureaux de vote dans lesquels ils sont inscrits »

lun, 02/12/2019 - 18:15
Les personnels militaires « exerceront, en tenue civile, leur droit et devoir électoral, par voie directe, à l'instar de leurs concitoyens, au niveau des bureaux de votes dans lesquels ils sont inscrits », lors de l'élection présidentielle du 12 décembre, a indiqué lundi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). « Dans le cadre de l'intérêt que porte le Haut Commandement de l'Armée Nationale Populaire (ANP) à la réussite des élections présidentielles prévues pour le 12 décembre 2019, dans le respect total de la Constitution et des lois de la République, les personnels militaires exerceront, en tenue civile, leur droit et devoir électoral, par voie directe, à l'instar de leurs concitoyens au niveau des bureaux de votes dans lesquels ils sont inscrits, à travers tout le territoire national », précise le communiqué. Toutefois, les personnels « ne pouvant voter par voie directe, en raison des missions qui leurs sont assignées, ils s'acquitteront de leur devoir électoral par procuration, conformément à la loi organique des élections en vigueur », ajoute la même source. Quant aux personnels militaires se trouvant au niveau des unités de campagne, le MDN indique qu'ils « exerceront leur droit électoral dans les bureaux de vote proches de leur lieu de travail, ou au niveau des bureaux de vote itinérants dédiés à cet effet au niveau des wilayas concernées par cette mesure ». Par ailleurs, le Haut Commandement de l'ANP souligne que les militaires « sont libres de choisir le candidat qui répond à leurs propres convictions lors de ces élections imprégnées des valeurs de démocratie, de transparence et d'intégrité, reflétant la volonté du peuple et son libre choix ». Le MDN affirme encore une fois « prendre toutes les mesures sécuritaires à même de permettre au peuple algérien d'accomplir ce devoir national dans un climat de quiétude et de sérénité ». APS

Hassane Rabehi : « la participation massive à la présidentielle sera un nouveau revers pour les ennemis de la nation »

lun, 02/12/2019 - 18:01
Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, et ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabehi a affirmé, lundi à Sétif, que « la participation massive à l'élection présidentielle du 12 décembre sera un nouveau revers à travers lequel le peuple algérien donnera aux ennemis de la nation et au monde entier une leçon de loyauté au serment des chouhada et de dévouement au pays ». « A quelques jours d'un rendez-vous où les Algériens sont attendus pour élire un président en toute démocratie et transparence, nous avons été témoins avant cette date cruciale d'un sursaut du peuple à travers l'ensemble du territoire national pour dénoncer vivement et avec force la tentative désespérée du Parlement européen de s'ingérer dans les affaires internes de l'Algérie et influencer le processus démocratique qu'elle adopte », a déclaré M. Rabehi lors de sa visite à cette wilaya où il a supervisé la mise en service d'une station régionale de la Télévision. « Ni les voix égarées, ni les mercenaires ou l'indécence de ceux qui rêvent de s'ériger en tuteurs d'un peuple souverain et grand, ne peuvent semer la confusion dans les décisions des Algériens ou entraver leurs démarches unies pour prendre en charge leurs affaires et décider de leur avenir », a ajouté le ministre. Après avoir rappelé "la solidité sans cesse croissante de la relation entre le peuple algérien et son armée", M. Rabehi a rappelé que cette solidité se manifeste "à chaque fois que les circonstances exigent l'unification des rangs pour l'intérêt du pays et faire face aux tentatives d'ingérence flagrante dans nos affaires et d'entrave du processus de construction d'une nouvelle ère par les voix et les efforts des Algériens fidèles et libres". Le ministre a souligné dans ce contexte que « les masquent tombent l'un après l'autre, mettant ainsi à nu ceux qui sont dérangés par la cohésion innée entre le peuple et son Armée nationale populaire (ANP) qui a tenu son engagement à assurer le soutien inconditionnel et l'accompagnement indispensable pour la concrétisation des décisions et des choix du peuple ». Par ailleurs, M. Rabehi a indiqué que sa visite dans la wilaya de Sétif intervenait en vue de s'enquérir de ce dont elle recèle comme monuments civilisationnels et culturels, en sus de l'inauguration d'une station régionale de la télévision dans la wilaya, « qui sera sans doute une importante tribune médiatique au sein du réseau national audio-visuel et un ajout qualitatif dans le cadre de la démarche tendant à la consolidation de l'action de proximité et sa mobilisation en vue d'accompagner l'effort local de développement ». Après avoir relevé que le visiteur de la wilaya de Sétif « est ébloui de premier abord par l'énorme dynamique que connaît la wilaya dans les différents domaine de la vie, à l'instar de l'agriculture, l'industrie, les sciences et l'architecture », le ministre a rappelé l'histoire de cette wilaya et son patrimoine civilisationnel, en témoigne, a-t-il dit « les dernières découvertes remontant au premier Homme dans la région de Ain lahnèche qui est l'une des plus anciennes villes, si ce n'est la plus ancienne ». Le prolongement historique de cette wilaya, poursuit le ministre, recèle de « preuves et de châteaux archéologiques ornant son visage éclatant et écrivant l'histoire des civilisations qui se sont succédées ici, et la ville archéologique de Djemila classée parmi les sites de patrimoine mondial en est la meilleure preuve ». Et de poursuivre qu'à la faveur de la « dynamique constante enregistrée dans divers domaines, Sétif constitue, désormais, l'un des principaux centres économiques en Algérie, voir même dans toute l'Afrique, grâce à ses nombreuses zones industrielles et commerciales, à ses institutions scientifiques et à ses structures de base, entre aéroports, universités et barrages ». « Traversée par l'autoroute Est-Ouest, la wilaya est capable de réaliser des miracles et davantage d'acquis dans le cadre du programme gouvernemental d'appui des régions des Hauts-plateaux et du sud, grâce aux atouts dont elle dispose et que l'on trouve rarement réunis dans une même wilaya », a-t-il souligné. Le ministre a rappelé « les grands sacrifices consentis par la wilaya avant et pendant la Guerre de libération, à travers les évènements du 8 mai 1945 aux côtés d'autres villes pour construire un pays invincible ». APS

Présidentielle du 12 décembre : le débat télévisé entre les cinq candidats en lice aura lieu vendredi prochain annonce l’ANIE

lun, 02/12/2019 - 17:42
Le débat télévisé entre les cinq candidats en lice pour l'élection présidentielle du 12 décembre courant aura lieu le vendredi prochain, a fait savoir, lundi, l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). Dans une déclaration à la presse, le chargé de l'information de l'ANIE, Ali Draa a indiqué que le débat télévisé entre les prétendants à la magistrature suprême aura lieu vendredi prochain, soulignant que les détails relatives au déroulement de ce rendez-vous (heure, durée, transmission et les animateurs) seront dévoilés ultérieurement. Pour rappel, la décision relative à l'organisation de ce débat a été prise par le président de l'ANIE, Mohamed Charfi, en accord de l'ensemble des candidats qui ont accepté d'y participer. Le membre de l'ANIE, Rachid Berdane, avait indiqué, dimanche, que la préparation de ce débat télévisé "était en cours", ajoutant que "ces débats permettraient aux citoyens de connaitre de plus près les programmes électoraux de chaque candidat". APS  

Pages