La une

S'abonner à flux La une
Mis à jour : il y a 33 min 13 sec

Vote des Algériens à l'étranger : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre, et réitère sa détermination à faire face à toute velléité de fraude

il y a 2 heures 25 min
L'Autorité nationale indépendante des élections  (ANIE) a appelé, samedi, les parties qui tentent de perturber le déroulement du vote de la communauté algérienne établie à l'étranger pour la présidentielle à respecter l'opinion de l'autre et à bannir le recours à la violence. «Les parties qui tentent de perturber l'opération électorale au niveau des bureaux de vote de certains consulats à l'étranger doivent respecter l'opinion de l'autre et bannir le recours à la violence», a précisé le responsable de la communication de l'ANIE, Ali Draâ, dans une déclaration à la presse. «Vous êtes dans des démocraties. Vous avez le droit de boycotter l'élection présidentielle mais vous n'avez pas le droit de recourir à la violence ou de faire usage de la force contre un autre citoyen qui veut se rendre aux urnes», a-t-il dit à l'adresse de ces parties. Il a ajouté, à ce propos, que «tenter d'imposer son opinion par la force est inadmissible et totalement injustifié moralement, démocratiquement et civilisationnellement». Concernant le taux de participation, le représentant de l'ANIE a déclaré qu'«il est trop tôt pour avancer un chiffre sachant que l'opération s'étalera sur six (6) jours». Rappelant que le corps électoral à l'étranger comptait 914.089 électeurs répartis sur 60 centres et 395 bureaux de vote, il a fait état de 114 commissions électorales au niveau des consulats et des missions diplomatiques, de 8 coordonnateurs de l'ANIE à l'étranger à travers huit (8) zones géographiques et de 27 délégués de l'ANIE à l'étranger. L’ANIE réitère sa détermination à faire face à toute velléité de fraude L'ANIE a réaffirmé, samedi, sa détermination à faire face à toute velléité de fraude lors de l'élection présidentielle du 12 décembre. «L'ANIE ne tolèrera aucune forme de fraude lors de l'élection ni aucune manipulation des voix des électeurs», a souligné le responsable de la communication de l'ANIE, Ali Draâ, dans une déclaration à la presse, ajoutant que «quiconque s'avise de manipuler les voix des citoyens sera traîné en justice». Concernant la campagne électorale, M. Draâ a estimé qu'«elle se déroule, depuis son entame le 17 novembre dernier, dans le calme et dans le respect du code électoral et de la Charte d'éthique des pratiques électorales signée par les cinq (5) candidats et les représentants des médias, tous supports confondus». APS

Carnet du 22e et dernier jour de la campagne électorale

il y a 2 heures 33 min
 Voici le carnet de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 à son 22e et dernier jour, dimanche :   -Abdelmadjid Tebboune anime un meeting populaire à Alger.   -Ali Benflis anime un meeting populaire à Alger.  -Azzedine Mihoubi anime deux meetings populaires successivement à Barika (Batna) à 10h00 et M'sila (14h00). Il aura également une activité de proximité dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj. -Abdelaziz Belaïd anime une conférence de presse à l'hôtel El Djazair (ex  Saint-Georges) à Alger (10h00). -Abdelkader Bengrina anime un meeting populaire à Ouargla.

Comptes rendus de la 21ème journée de campagne électorale

il y a 2 heures 36 min
Dernière ligne droite, ce samedi, pour les cinq candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre,  avant la fin de la campagne électorale demain, dimanche, à minuit.   Pour Ali Benflis qui a été à la rencontre des électeurs  dans la wilaya de Batna, «l'Algérie s'achemine vers une sortie de crise». Lors d’un meeting animé à la salle omnisports de la ville, le candidat du parti Talaie el Hourriyet a indiqué qu’il est «porteur d'un projet d'espoir rassembleur de tous les Algériens, tout en respectant les opinions opposées et en bannissant les discours violents qui n'aboutissent à aucun projet politique». De son côté, Azzedine Mihoubi, qui était ce samedi à Khenchela, s’est engagé, lors d'un meeting populaire animé à la cinémathèque de la ville, à faciliter les investissements étrangers en partenariat avec les entreprises algériennes. Abordant le débat télévisé la veille des candidats Mihoubi a estimé que ce rendez-vous a donné une image «appropriée de la démocratie en Algérie, l'instar de l'image honorable donnée auparavant par le peuple lors de son Hirak pacifique et historique». Pour sa part, le candidat Abdelkader Bengrina a promis, à partir de la Coupole du Complexe sportif Mohamed-Boudiaf à Alger, un système républicain de rupture avec les anciennes pratiques. Il s'est engagé à œuvrer à la sauvegarde des constantes de la nation, notamment par la réhabilitation de la langue arabe et sa généralisation à travers les départements ministériels, et à la protection de l'unité et de la cohésion du peuple. Le président du Mouvement El-Bina a affirmé que le front interne doit rester fort de même pour la cohésion entre le peuple et l'Armée nationale populaire (ANP). Le candidat indépendant, Abdelmadjid Tebboune, a promis, à partir d’El-Bayadh, le désenclavement des régions isolées et la relance des investissements réels à même de créer de la richesse et de l'emploi. Lors d'un meeting populaire à la Salle omnisport du chef-lieu de la wilaya, il a rappeler son programme qui comprend 54 engagements vise à mettre fin à la misère et à la marginalisation des couches vulnérables grâce à plusieurs mesures et mécanismes, notamment la suppression de l'Impôt sur le revenu global (IRG) pour les revenus inférieurs à 30.000 DA/mois.              

13e journée : le CR Belouizdad creuse l’écart

il y a 2 heures 58 min

Photo d'archives

Le CR Belouizdad creuse l’écart en tête du classement de la Ligue 1. Leader du championnat, le Chabab compte quatre points d’avance sur le MC Alger grâce à la victoire enregistrée face à la JS Saoura (1-0), ce samedi au stade du 20 Août 1955 (Alger), en match comptant pour la 13e journée. A deux journées de la clôture de la phase aller, le CR Belouizdad se donne de l’air et se rapproche du titre honorifique de champion d’hiver. Après un court passage à vide, marqué par une défaite et deux matchs nuls, le Chabab a renoué avec la victoire en disposant de la JS Saoura. Considéré comme un élément clé dans l’échiquier de Abdelkader Amrani, Sayoud s’est montré décisif, encore une fois, en marquant l’unique réalisation de la partie sur un coup franc direct à la 35e minute. Avec 28 points, le CRB compte désormais quatre unités d’avance sur son poursuivant direct, à savoir, le MC Alger. Ce dernier s’est incliné en déplacement face à l’USM Bel Abbès et n’a pas pu suivre la cadence imposée par les Rouge et Blanc. La désillusion du doyen      A Bel Abbès, le MC Alger a connu une véritable désillusion. Face à une formation de l’USMBA qui patauge dans des problèmes de tous genres, les Vert et Rouge pensaient avoir fait le plus dur en scorant à la 39e minute par Allati. Toutefois, les Belabessiens étaient plus que déterminés à gagner afin d’éviter à leur équipe une nouvelle déconvenue. Cinq minutes après l’ouverture de la marque des visiteurs, Belhoucini a répliqué à la 43e minute. L’homme en forme côté USMBA a doublé la mise, sur penalty, à la 80e minute avant de voir Haddad ajouter un troisième but à la toute dernière minute (90’). Grâce à cette précieuse victoire, l’USMBA s’installe dans le ventre mou du classement (9e – 16 pts). Pour sa part, le MCA ne gagne plus depuis trois sorties (2 défaites, 1 nul) et voit la première place s’éloigner davantage. L’ES Sétif se révolte Au stade du 8 Mai 1945, l’ES Sétif n’a fait qu’une bouchée de l’AS Aïn M’lila (4-0). Dans un match à sens unique, disputé à huis clos, les Sétifiens ont plié le match en première mi-temps en marquant à trois reprises par Malik Touré (21’, 32’), Djahnit (45’). A cinq minutes du terme de la rencontre, Ghacha a porté l’estocade à quatre buts à zéro et a permis ainsi à l’Aigle Noir de s’extirper de la zone de turbulences (10e – 14 pts).   Le NCM enchante, le NAHD déchante Dans le duel des mal-classés disputé à Alger entre le NA Hussein Dey et le NC Magra, ce dernier a réalisé le hold-up parfait en piégeant son hôte (0-1). A la faveur de la réalisation de Ziani, scorée dès le retour des vestiaires (48’), le promu a réussi à engranger trois précieux points (15e – 12 pts) et rejoindre par la même occasion le NAHD et l’ASO Chlef. Concernant le match US Biskra - CA Bordj Bou Arreridj, il s’est soldé sur un score blanc (0-0). Cette 13e manche se poursuivra ce mardi (16h00) avec le déroulement du match JS Kabylie – ASO Chlef, tandis que les rencontres Paradou AC - CS Constantine et ASO Chlef - USM Alger n’ont pas encore été programmées en raison de la participation de l’USMA et du PAC aux compétitions africaines. Résultats des rencontres : CR Belouizdad - JS Saoura 1 - 0 USM Bel Abbès - MC Alger 3 - 1 ES Sétif - AS Aïn M'lila 4 - 0 NA Hussein Dey - NC Magra 0 - 1 US Biskra - CA Bordj Bou Arreridj 0 - 0 Mardi (16h00) : JS Kabylie - MC Oran A programmer : Paradou AC - CS Constantine ASO Chelf - USM Alger Classement : # ÉQUIPE J PTS 1  CR Belouizdad  13 28 2  MC Alger 13 24 3  MC Oran 12 19 4  JS Saoura  13 19 5  CS Constantine 12 18 6  AS Aïn M'lila 13 18 7  JS Kabylie 11 17 8  CA Bordj Bou Arreridj 12 17 9  USM Bel Abbes 12 16 10  ES Sétif 11 14 11  USM Alger 10 14 12  US Biskra 12 13 13  ASO Chlef 12 12 14  NA Hussein Dey 13 12 15  NC Magra 12 12 16  Paradou AC 9 8

Affaire de financement de la campagne du 5ème mandat de l’ex-président : refusant de répondre aux questions du tribunal, Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience

il y a 3 heures 5 min
Le juge d'audience au tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a ordonné, samedi, dans le cadre du procès d'anciens responsables et hommes d'affaires impliqués dans les affaires de montage automobile et de financement illégal de la campagne électorale du 5ème mandat de l'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de faire sortir son frère et conseiller, Saïd Bouteflika, de la salle d'audience, car ayant refusé de répondre aux questions qui lui étaient adressées. Son nom ayant été cité plusieurs fois lors de ce procès, notamment l'homme d'affaires Ali Haddad, le procureur de la République avait demandé sa comparution suite à quoi il avait été ramené de la prison de Blida, comme témoin, après que son nom ait été cité plusieurs fois lors de ce procès. L'homme d'affaire Ali Haddad, en détention provisoire actuellement, avait affirmé après son interrogatoire par le juge d'audience, que Saïd Bouteflika lui avait demandé de collecter l'argent pour le financement de la campagne électorale de son frère. Lorsque le tribunal l'a interrogé s'il avait demandé à l'homme d'affaire Ali Haddad de collecter des fonds pour le financement de la campagne électorale du 5ème  mandat de son frère et de les transférer au siège de la  société de Haddad, Saïd Bouteflika a refusé de répondre.                     Suite à quoi, le président de l'audience a ordonné de faire sortir Saïd Bouteflika de la salle, lequel a été reconduit à bord d'un véhicule de la gendarmerie nationale. L'audience s'est poursuivie par l'audition de la partie civile dans l'affaire de montage automobile, tandis que l'audience de dimanche sera consacrée au réquisitoire du procureur de la République.    

Haddad avoue avoir été chargé de récupérer l'argent de la campagne du 5e mandat

il y a 4 heures 5 sec

Ph.DR

L'homme d'affaire Ali Haddad a avoué, samedi, lors de son audition par le juge du Tribunal correctionnel de Sidi M'hamed dans l'affaire relative à «l'activité de montage automobile», avoir été chargé par Saïd Bouteflika de récupérer l'argent destiné au financement de la campagne électorale du 5e mandat, d'un montant allant entre 700 et 800 milliards de centimes. Ali Haddad a affirmé avoir reçu, le 25 janvier 2019, un appel téléphonique émanant de Saïd Bouteflika pour solliciter son aide lors de la campagne électorale du 5e mandat, en lui donnant une liste des personnes qui seront  chargées de cette campagne. Il a dit que Saïd Bouteflika l'a chargé, ensuite, de récupérer l'argent de la campagne se trouvant au niveau de la permanence de Hydra, soit entre 700 et 800 Mds de centimes, ajoutant que lorsque le directeur des finances de la campagne devait récupérer l'argent en question, il n'a trouvé que 130 millions Da au niveau de la trésorerie du Groupe Haddad. En revanche, Haddad a nié avoir été chargé par Saïd Bouteflika de «collecter» l'argent de la campagne mais seulement de «récupérer» la somme d'argent qui se trouvait au niveau de la permanence de Hydra. Parmi les personnes ayant financé la campagne, Haddad a cité le nom de «Mazouz Naim», qui lui a remis un chèque de 39 Mds de centimes au niveau du siège du Forum des chefs d'entreprises (FCE) à El Mouradia», ajoutant qu'il avait reçu ce dernier (Mazouz) à la demande de Saïd Bouteflika. Haddad a ensuite avoué avoir participé au financement de la campagne, avec Hacène Arbaoui qui a donné 20 voitures et 20 milliards de centimes. Le juge a ensuite entendu le directeur des finances de la campagne présidentielle, le dénommé Chaïb Mahmoud. Interrogé au sujet du compte sur lequel étaient versés les fonds destinés à la campagne, l'accusé a précisé que l'argent était déposé sur un compte du CPA au nom du directeur de campagne Abdelmalek Sellal puis au nom d'Abdelghani Zaalane. Il a reconnu qu'on lui a demandé de retirer dudit compte un montant de 19,5 mds de centimes en trois fois, précisant avoir remis l'argent au dénommé Hadj Saïd, chef de cabinet du FCE. Hadj Saïd a reconnu avoir en effet reçu un montant supérieur à 19 mds de centimes qu'il a déposé au niveau de la trésorerie du groupe d'Ali Haddad à Dar El-Beïda (Alger). Avant de suspendre l'audience, le juge a entendu la partie civile, Achaïbou Abdelhamid, qui a affirmé avoir déposé un dossier de montage de véhicules auprès du bureau technique du ministère de l'Industrie en 2016, lequel a été refusé par l'ancien ministre de l'Industrie Abdessalem Bouchouareb qui a désigné à la place une autre entreprise alors qu'elle n'était pas qualifiée pour une telle activité. Dans sa réponse, le directeur de la commission technique du ministère de l'Industrie a indiqué que «la commission n'a reçu aucune demande concernant le montage de véhicules de type KIA de la part d'Achaïbou Abdelhamid », affirmant que «tous les dossiers passent par le bureau technique avant d'arriver au secrétariat du ministère». APS

Gaïd Salah en visite de travail dimanche et lundi aux Commandements des Forces terrestres et de la Gendarmerie nationale

il y a 5 heures 19 min
07/12/2019 - 16:11

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée  nationale populaire (ANP), effectuera, dimanche et lundi, des visites de  travail et d'inspection, respectivement, aux Commandements des Forces terrestres et de la Gendarmerie nationale, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Le Général de Corps d'Armée «présidera, lors de ces visites, des réunions d'orientation avec les cadres et personnels des Forces terrestres et de la Gendarmerie nationale», précise la même source.

Air Algérie : maintient samedi des vols en provenance et à destination de la France

il y a 8 heures 24 min
Tous les vols d'Air Algérie prévus samedi au départ et à l'arrivée des aéroports de Paris -CDG, Paris Orly, Lyon, Marseille,Toulouse et Bordeaux sont maintenus, a indiqué un communiqué de la compagnie aérienne Air Algérie. «Le plan de vol d'Air Algérie doit s'ajuster suite aux annulations des vols durant les journées du 5 et 6 décembre dernier», précise la même source. A rappeler que le trafic aérien en provenance et à destination de la France a été perturbé jeudi et vendredi suite à la participation des contrôleurs aériens à un mouvement social en France. APS

Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de l'affaire de «montage automobile» par l'audition de l'homme d'affaire Ali Haddad

il y a 8 heures 34 min
Le procès de l'affaire relative à «l'activité de montage automobile», ayant vu l'implication de plusieurs responsables et hommes d'affaires, a repris, samedi, au Tribunal correctionnel de Sidi M'hamed par l'audition de l'homme d'affaires Ali Haddad. Les charges retenues contre l'homme d'affaire Ali Haddad concernent le blanchiment d'argent et le financement occulte de partis politiques. Interrogé par le président de l'audience Lakhdar Chaaichia concernant son rôle dans le financement de la campagne électorale de l'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflik, Ali Haddad a affirmé avoir reçu un appel le 25 janvier 2019 émanant de Said Bouteflika qui a sollicité son aide. Haddad a révélé que le 6 février 2019, Said Bouteflika l'a rappelé à nouveau pour le charger de récupérer l'argent se trouvant au siège de la direction de la campagne électorale à Hydra, d'un montant variant entre 700 et 800 Mds centimes. Le Tribunal de Sidi M'hamed avait procédé, mercredi dernier, à l'audience d'anciens responsables et hommes d'affaires impliqués dans des affaires de corruption. Ces responsables en question, dont deux ex Premier ministres (Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sella), d'anciens ministres et hommes d'affaires, sont impliqués dans des affaires de corruption portant sur la dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d'indus avantages, notamment dans l'activité de montage automobile. APS

Accord des pays Opep et non Opep pour réduire leur production : le pétrole à 64 dollars

il y a 9 heures 24 min
Les pays Opep et non Opep sont parvenus à un accord vendredi pour réduire encore leur production d'au moins 500.000 barils par jour afin de soutenir les cours du brut, qui ont terminé la séance à leur plus haut niveau depuis fin septembre. Cette réduction va porter l'effort total de limitation de la production à 1,7 million de barils par jour (mbj) pour l'ensemble du groupe de 24 pays, ont indiqué à Vienne les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires non Opep, dont la Russie. Cette alliance de producteurs assure environ la moitié du brut mondial. Les ministres des deux ensembles ont passé deux jours dans des réunions marathon au siège de l'Opep afin de s'entendre sur les modalités d'une baisse de production fébrilement attendue par les marchés. Les deux premiers contributeurs à ces quotas renforcés, l'Arabie saoudite  et la Russie, vont supporter près de la moitié de l'effort supplémentaire,  avec des coupes respectives de 167.000 et 70.000 barils par jour. A ce nouvel objectif s'ajouteront des baisses «volontaires et supplémentaires» de plusieurs producteurs, l'Arabie Saoudite en tête. «Nous allons poursuivre notre réduction volontaire de 400.000 barils par jour», a affirmé le nouveau ministre saoudien de l'Energie, Abdel Aziz ben Salmane, demi-frère du prince héritier Mohammed ben Salmane. Par rapport aux niveaux de production d'octobre 2018, le total des baisses  devrait atteindre 2,1 mbj, selon les participants à la réunion. La nouvelle a réjoui les investisseurs sur les marchés pétroliers. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février s'est apprécié de 1,00 dollar, ou 1,6%, pour finir à 64,39 dollars. A New York, le baril américain de WTI pour janvier a gagné 77 cents, ou 1,3%, pour clôturer à 59,20 dollars, terminant à leurs plus hauts niveaux depuis fin septembre.  L'objectif que se sont fixé les producteurs fera l'objet d'un examen d'étape lors d'une «réunion extraordinaire» début mars 2020 à Vienne.

Le tireur en Floride était un pilote saoudien, le roi Salmane présente ses excuses

il y a 9 heures 28 min
Le tireur qui a ouvert le feu dans une base aéronavale en Floride vendredi, faisant trois morts avant d'être abattu, était un Saoudien membre de l'armée de l'air de son pays et présent pour une formation, a confirmé le gouverneur de Floride Ron De Santis. «Je pense qu'il va y avoir beaucoup de réponses à apporter sur le fait que cet individu, un étranger, membre de l'armée de l'air saoudienne, s'entraînait sur notre sol et ait commis cela», a déclaré le gouverneur lors d'une conférence de presse. Le gouvernement saoudien «se retrouve redevable d'une dette ici, étant donné qu'il s'agit d'un de leurs ressortissants», a-t-il ajouté. Dans un appel à Donald Trump, le roi Salmane a dénoncé vendredi l'attaque «barbare» commise par un Saoudien en formation militaire en Floride, qui a fait trois morts, a indiqué le président américain sur Twitter. «Le roi Salmane d'Arabie Saoudite m'a appelé pour présenter ses sincères condoléances et exprimer sa sympathie aux familles et aux amis des combattants qui ont été tués et blessés lors de l'attaque qui a eu lieu à Pensacola, Floride», a tweeté le locataire de la Maison Blanche. «Le roi a dit que le peuple saoudien était indigné par l'acte barbare du  tireur, et que cette personne ne représentait en aucune façon les sentiments du peuple saoudien, qui aime le peuple américain», a-t-il ajouté. La base aéronavale de Pensacola, où environ 16.000 soldats sont stationnés, est utilisée par l'US Navy pour des programmes d'entraînement destinés aux militaires de pays alliés. Des centaines de militaires saoudiens suivent chaque année des formations au sein des forces armées américaines, illustration des liens forts qui unissent Washington et Ryad.

Présidentielle du 12 décembre : début du vote ce samedi de la communauté nationale établie à l’étranger

il y a 10 heures 32 min
Les présidentielles du 12 décembre s’ouvrent dès aujourd’hui pour l’émigration avec un million d’Algériens établis à l’étranger et inscrits sur le fichier électoral commencent à voter dès aujourd’hui et jusqu’à jeudi prochain. En effet, la communauté nationale à l'étranger a cette possibilité de voter pendant six jours jusqu'à la dernière minute du jour scrutin en Algérie, soit le jeuydi à 19h.     En Tunisie, ils sont plus de 13 972 Algériens inscrits. Nacerdine Dakli, coordonateur de l’ANIE à Tunis explique à l’envoyé spécial de la Radio Walid Litime que « huit bureaux de votes tenus par 56 membres et répartis sur plusieurs villes dont la capitale Tunis qui ouvre deux bureaux ».  En Belgique, le coordinateur de l’ANIE à Bruxelles, Omar Gunaoui, explique au correspondant de la Radio sur place que tout est fin prêt pour le déroulement du scrutin. Le dernier chiffre des inscrits en Belgique, selon la même source, s'élève à 16 483.    

Carnet du 21e jour de la campagne électorale

il y a 10 heures 48 min
Voici le carnet de la campagne électorale pour l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 à son 21e jour, samedi :   -Abdelmadjid Tebboune anime un meeting populaire à El Bayadh (15h00). -Ali Benflis anime deux meetings populaires à Oum El Bouaghi (10h00) et Khenchela (15h00). -Azzedine Mihoubi anime trois meetings populaires à Khenchela (10h00), Oum El Bouaghi (12h00) et Batna (17h00).   -Abdelaziz Belaïd anime un meeting populaire à la salle Harcha-Hacene  d'Alger (14h00). -Abdelkader Bengrina anime un meeting populaire à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf à Alger (11h00).  

Ligue des champions – Groupe D (2eJ) : défaite de la JS Kabylie face à l’ES Tunis

ven, 06/12/2019 - 22:25
La JS Kabylie s’est inclinée face aux Tunisiens de l’ES Tunis (1-0), ce vendredi au stade de Radès (Tunis), à l’occasion de la deuxième journée (groupe D) de la phase de groupes de la Ligue des champions d’Afrique. Face au double tenant du trophée, la JSK a failli ramener le nul de son déplacement à Tunis. Les Canaris ont réussi à résister plus d’une mi-temps pour finalement céder dans les vingt dernières minutes. Les Tunisiens ont fini par matérialiser leur domination à la 73e minute sur un penalty transformé par Anice Badri.   Le Raja gagne à Kinshasa Dans l'autre match du groupe D, joué cet après-midi, le Raja de Casablanca a réalisé une très bonne performance en allant gagner à Kinshasa (RD Congo) face à l'AS Vita Club (0-1). Le but des Marocains a été inscrit au tout début de la seconde période par l’entremise de Rahimi (48’).   Après deux manches, l’ES Tunis s’installe aux commandes de la poule D avec 6 points. Pour sa part, a JS Kabylie occupe la seconde place (3 pts) devant le Raja Casablance (3e – 3 pts), alors que l’AS Vita Club est bon dernier (4e – 0 pts). Lors de la 3e journée, prévue le vendredi 27 décembre prochain, la JS Kabylie ira rendre visite au Raja de Casablanca, alors que l’ES Tunis effectuera sa seconde sortie de suite à domicile et sera l’hôte de l’AS Vita Club. L’USMA en appel à Luanda De son côté, l’USM Alger (groupe C) se trouve à Luanda (Angola) pour donner la réplique au Petro Atletico dans une confrontation prévue ce samedi (14h00) au stade national du 11 Novembre. Pour rappel, le second représentant algérien dans la plus prestigieuse des compétitions africaines a trébuché lors de sa première sortie. Les Usmistes ont concédé le nul à Blida face au club marocain du Wydad Casablanca (1-1). Le point sur le groupe D : # Equipes J G P N +/- Pts 1 ES Tunis 2 2 0 0 + 6 6 2 JS Kabylie 2 1 1 0 0 3 3 Raja Casablanca 2 1 1 0 - 1 3 4 Vita Club 2 0 2 0 - 2 0

Débat télévisé pour la présidentielle 2019 : un premier face à face équidistant entre candidats

ven, 06/12/2019 - 21:01
Les téléspectateurs ont assisté, dans la soirée de vendredi, le premier débat politique public entre candidats à la présidentielle du 12 décembre 2019. Un face à face avec la presse et de par la diffusion télévisuelle synchrone sur tous les médias publics et privés algériens face au large public algérien. Les candidats ont eu à s’exprimer sur des questions directes autour de principaux axes retenus pour cette soirée de campagne. Il s’agit des aspects politique, socioéconomique, social, culturel, émigration, religion, jeunesse et sport. Quatre journalistes ont mené ce débat, le premier du genre en Algérie, durant 2 heures et 40 minutes,  avec la même question pour les cinq candidats dont chacun a droit à deux minutes de réponses selon un tour de micro établi par un tirage au sort supervisé plus tôt par un huissier de justice. La parole fut donnée selon l’ordre acquis respectivement à Abdelaziz Belaid suivi de MM. Abdelmadjid Tebboune, Ali Benflis, Azzedine Mihoubi et Abdelkader Bengrina. Le débat a traité sur les visions et positions des candidats concernant la Constitution, l’apport de la classe politique à la scène nationale et la rupture partis-population consommé. Tout le monde s’accordait à aller, après la présidentielle, à une refonte de la Loi fondamentale nationale.  Les questions ont portés également sur les libertés, le droit à l’emploi, au logement, à la dignité et la solidarité agissante. Répondant à la question sur la création de l’autorité nationale indépendante des élections (ANIE), les candidats ont exprimé leur satisfecit quant à cette mutation qui consacre une transparence dans l’opération électorale et la neutralité de l’administration. Les candidats ont promis d’aller loin vers la consolidation du libre choix du représentant et la préservation de la voix de l’électeur et concrétiser davantage de lois et de mécanismes garantissant des élections propres et probes.  

Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"

ven, 06/12/2019 - 17:18
Le Secrétaire général de l’Association algérienne d’Urologie (AAU), Pr Kamel Ait Lhadj, a plaidé, vendredi à Alger, pour "un dépistage en masse précoce" du cancer de la prostate chez la population masculine, afin de garantir une meilleure prise en charge des patients. Le cancer de la prostate figure en tête des cancers urologiques. Il est le 3e après ceux des poumons et du colon à affecter les hommes, d'où la nécessité d’un dépistage de masse dès l’âge de 50 ans et 45 ans pour ceux qui présentent des facteurs de risque comme l’hérédité", a déclaré le Pr Ait Lhadj en marge du 15e congrès national d’Urologie. Cette rencontre de trois jours, est marquée par la présence, aux côtés des spécialistes nationaux, de la Société internationale d’Urologie, de l’Association européenne d’Urologie et de l’Association française d’Urologie. Tout en rappelant que le cancer de la prostate a affecté quelques 2.3 millions d’Algériens à fin 2017, le spécialiste a précisé que ce dépistage est "un acte facile" qui permet de traiter et de guérir les patients, rappelant qu’il consiste simplement à effectuer des examens pour évaluer l’antigène prostatique spécifique (PSA) ainsi que des touchers rectaux. Il s’agit d’une "maladie silencieuse", a-t-il averti, faisant savoir que les statistiques actuelles ne sont pas représentatives de l’étendue de la maladie, "l’échantillonnage n’étant pas bien réparti" au niveau national. C'est pourquoi, l’AAU a lancé depuis deux mois et en collaboration avec le ministère de la Santé, une nouvelle opération de dépistage, dont les résultats seront connus à la fin du mois en cours. Néanmoins, a-t-il observé, ils ne pourront être rendus publics avant décembre 2020, en même temps que le Registre national d’Urologie. S’agissant du traitement destiné aux maladies urologiques, le représentant de l’AAU a soutenu que celui-ci est "le même que celui existant à l’étranger", tout en assurant de sa disponibilité aussi bien dans les hôpitaux que chez le privé, avant d’annoncer qu’une autre étude sera menée par cette association autour du dépistage du cancer de la vessie, en l’absence de statistiques à même de donner un aperçu sur l’incidence de ce type de cancer, sachant qu’après celui de la prostate, il est celui qui affecte le plus la population masculine en Algérie. Le cancer du rein se place en 3e position des cancers urologiques, d’où le choix de lui consacrer la thématique de ce 15e congrès, lequel abordera également d’autres affections telles que les maladies cervicoprostatiques, urétrales, l’infertilité, l’incontinence et les troubles de la statique pelvienne.

Cyclisme - Championnats arabe 2019 : l’Algérie conserve sa couronne

ven, 06/12/2019 - 16:56
La sélection nationale de cyclisme s’est adjugée l’édition 2019 des championnats arabe (toutes catégories), disputée du 30 novembre au 6 décembre à Alexandrie (Egypte), en remportant une belle moisson de 17 médailles, dont 7 en vermeille. Après Sharm El Sheikh en 2017 et Mostaganem en 2018, les Algériens ont confirmé leur suprématie sur la petite reine arabe en dominant la compétition en terre des Pharaons. Les deux dernières breloques, d’une récolte de 17 médailles, ont été glanées ce vendredi à l’occasion de la dernière journée des épreuves dans la course en ligne seniors hommes (78 km). Dans une course remportée au sprint par l’Emirati, Mohamed Mizra (3:58:50), Yacine Hamza a terminé à la 3e position, en réalisant le même chrono du vainqueur du jour. La performance du pensionnaire du GS Pétroliers a permis à ses coéquipiers de monter sur la seconde marche du podium derrière les Emirats Arabes Unies (EAU). Ainsi, l’Algérie est sacrée championne arabe pour la troisième édition de suite. Avec un total de 17 médailles (7 or, 7 argent, 3 bronze), les coéquipiers de Azzedine Lagab ont devancé les Emirats Arabes Unies (8 médailles : 5 or, 2 argent, 1 bronze) et l’Egypte (10 médailles : 3 or, 3 argent, 4 bronze).

Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l’Algérie pour l'autonomie financière de l'UA

ven, 06/12/2019 - 16:51
L'engagement ferme de l’Algérie pour l'autonomie financière de l’Union Africaine(UA), a été rappelé vendredi par le ministre des Finances, Mohamed Loukal, en Egypte, où il a participé à la réunion du Comité des quinze ministres des Finances de l’UA, a indiqué vendredi un communiqué du ministère. S'exprimant lors de la réunion du Comité (F15), dont l’Algérie est membre, tenue à Charm El Cheikh (Egypte), M.Loukal a "rappelé l’engagement ferme et résolu de l’Algérie pour que soit garanti une autonomie financière à l’UA et faire aboutir la réforme institutionnelle de l’organisation", a précisé la même source. Le ministre des Finances à également précisé que "seule l’autonomie financière de l’UA lui permettra la concrétisation du projet continentale de réalisation des objectifs de paix, de développement et d’intégration régionale, tels que définis dans l’agenda de développement de l’Afrique 2063", souligne le communiqué. S'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre des décisions de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine, relatives aux nouveaux mécanismes de financement du budget de l’Union, la réunion du Comité F15 a eu pour objectif "d’examiner et adopter des mesures opérationnelles à mettre en place pour assurer à cette organisation continentale l’autonomie de son financement", ajoute le ministère des Finances. Dans le cadre de cette rencontre, "les ministres des Finances du Comité F15 ont échangé sur les voies et moyens devant permettre à cet organe de l’Union Africaine de mieux s’acquitter de ses fonctions en matière d’opérationnalisation des réformes financières et budgétaires de notre Organisation panafricaine". Sur le plan bilatéral, le ministre des Finances s’est entretenu, en marge de cette réunion, avec son homologue égyptien, ainsi que d’autres ministres et hauts responsables de pays africains, membres du F15, avec lesquels il a échangé sur l’état et les perspectives de coopération avec l’Algérie

Un maillot de Pelé vendu 30.000 euros aux enchères

ven, 06/12/2019 - 16:47
Un maillot porté par Pelé lors de son dernier match avec la sélection brésilienne a été vendu 30.000 euros lors d'une vente aux enchères d'objets sportifs de prestige organisée jeudi à Turin. Le maillot du légendaire N.10 brésilien est celui qu'il portait lors d'un match amical Brésil-Yougoslavie organisé en juillet 1971 au Maracana de Rio de Janeiro et qui fut son dernier en sélection. Il a été le clou d'une vente aux enchères organisée à Turin par la maison Bolaffi. Parmi les autres moments forts de ces enchères, on notera la vente pour 25.000 euros d'un maillot jaune porté par le cycliste italien, Fausto Coppi sur le Tour de France 1952, le deuxième et dernier remporté par le "campionissimo". Un rare maillot bleu de la Juventus, porté par Luciano Spinosi en finale de la Coupe des Villes de Foire 1971 (devenue Coupe de l'UEFA, puis Ligue Europa), a été adjugé 9.400 euros, un peu plus que le N.10 de Diego Maradona à Naples lors de la saison 1989-90 (7.500 euros). Parmi les curiosités, une batte utilisée par Michael Jordan lors de sa brève expérience dans le base-ball a trouvé preneur contre 425 euros.

Développement dans le Sud : Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté

ven, 06/12/2019 - 16:38
Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a qualifié le projet de loi relatif à l'organisation territoriale du pays adopté, d'"important acquis" devant redynamiser le développement et permettre d'opérer des réformes profondes et globales, notamment dans le Grand Sud. Intervenant à l'issue de l'adoption par les membres du Conseil de la Nation du projet de loi complétant et modifiant la loi N 84-09 du 4 février 1984 relatif à l'organisation territoriale du pays, lors d'une plénière présidée par le président du Conseil par intérim, Salah Goudjil, M. Dahmoune a précisé que "cette loi intervient au moment opportun et s'inscrit en droite ligne avec la dynamique sociopolitique que connait le pays, une dynamique marquée par le changement et les réformes profondes", qualifiant cette loi de "décision historique" à même de contribuer à la réalisation du développement économique durable dans le pays. Pour le ministre, cette loi, qui s'ajoute au décret présidentiel portant création de 44 circonscriptions administratives, devra changer complètement la situation au niveau local et permettra aux collectivités locales bénéficiaires de réaliser leur décollage escompté. Cet acquis renforcera également les efforts visant à concrétiser d'autres réalisations, a-t-il ajouté précisant que la feuille de route du développement local et de l'aménagement du territoire n'est qu'à son début et que toutes les régions du pays auront leur part de réforme et de développement". Dans ce sens, il a affirmé que la réforme administrative sera consolidée par d'autres nouvelles lois. Rappelant, à ce propos, la loi sur les collectivités territoriales, le code sur la fiscalité locale et les différentes lois relatives aux réformes politiques, M. Dahmoune a insisté sur l'impératif d'appuyer la décentralisation, de réaliser les processus de développement, de soutenir les compétences et de consolider les fondements de l'Etat de droit et de la démocratie élargie en vue d'aller de l'avant et booster, ainsi, le développement" Par ailleurs, le représentant du gouvernement a estimé que "la présidentielle 2019 constitue un tournant historique aspiré par tous afin de concrétiser le changement et de renforcer les réformes profondes. De son côté, le rapporteur de la Commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l'Homme, de l'organisation locale, de l'aménagement du territoire et du découpage territorial, a considéré que cette loi "est un nouvel acquis devant concrétiser le nouveau découpage administratif dans le Grand Sud". Le même responsable a affirmé que la prochaine présidentielle " constitue également une occasion pour adresser un message de patriotisme à ceux qui veulent déstabiliser ce pays", saluant "toutes les réalisations accomplies grâce au Hirak populaire pacifique et à l'Armée nationale populaire (ANP)". "C'est pour la première fois dans l'histoire du pays, que nous vivons une transition d'une ère de corruption à une autre d'édification et de développement en faveur des générations montantes".

Pages