Association Colombienne d’Amitié avec le Peuple Sahraoui: le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc ni n'est inclus dans le territoire internationalement reconnu comme étant sous la souveraineté du Maroc.

Dans une lettre adréssée a Claudia Blum de Barberi Ministre des Relations extérieures de Colombie,  l’Association Colombienne d’Amitié avec le Peuple Sahraoui affirme que le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc ni n'est inclus dans le territoire internationalement reconnu comme étant sous la souveraineté du Maroc.

voici la lettre 

Bogota, D.C., le 6 avril 2021

 

Honorable Ministre

Claudia Blum de Barberi

Ministre des Relations extérieures de Colombie

 

 

Objet : Communication relative au conflit du Sahara Occidental

 

 

Recevez une salutation cordiale de l’Association Colombienne d’Amitié avec le Peuple Sahraoui, formée par un groupe interdisciplinaire de colombiens et colombiennes qui travaillent pour la divulgation de la culture du Peuple Sahraoui, le respect des droits humains au Sahara Occidental et l’établissement de projets de coopération bilatérale.

 

L’Association Colombienne d’Amitié avec le Peuple Sahraoui, informée du communiqué que vous avez signé avec le Ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc et inquiétée par la grave situation du conflit sahraoui, qui depuis le 13 novembre 2020 est dans une guerre provoquée par la violation au cessez-le-feu commise par le Royaume du Maroc après avoir envahi une zone de séparation en dehors du périmètre sous son contrôle et construit un nouveau mur de séparation qui a enfreint les accords de paix signé en 1991 par la République Sahraouie et le Maroc sous les auspices des Nations Unies.

 

Inquiets également par la gravité de la situation des violations systématiques et constantes des droits humaines que souffre la population sahraouie qui se trouve dans les zones occupées par le Royaume du Maroc, les agressions dénoncées dans tous les rapports des organisations internationales les plus prestigieuses en la matière et même dans le rapport diffusé récemment par le Pentagone américain.

 

En raison de tout ce qui précède, ACOLPS souhaite transmettre au Ministère des Relations extérieures de la République de Colombie les questions suivantes :

 

• Nous accueillons favorablement votre travail pour approfondir et consolider les relations bilatérales de la Colombie avec tous les pays et peuples du monde.

• Le renforcement de ces liens ne doit pas se faire en détriment de la violation des droits humains d'aucun peuple ou communauté, tel qu'il est stipulé dans notre Constitution Politique.

• La République Sahraouie est un membre de plein droit et fondateur de l'Union africaine, organisation qui englobe tous les pays africains et dont fait partie le Royaume du Maroc.

• Par conséquent, le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc ni n'est inclus dans le territoire internationalement reconnu comme étant sous la souveraineté du Maroc.

• La résolution 34/37 de l'Assemblée générale des Nations Unies qualifie le Maroc comme simple puissance occupante.

• Le Sahara Occidental est l'un des 17 territoires enregistrés à l'ONU comme territoires Non Autonomes et la solution du conflit doit s'encadrer dans la légalité internationale et l'application de la loi 1514 de décolonisation des pays et peuples coloniaux, le même que notre République colombienne a approuvé à plusieurs reprises.

 

Sans autre motif particulier et espérant que vous tiendrez compte de nos considérations ajustées à la légalité et au droit international, veuillez recevoir nos plus hautes considérations.

 

 

 

 

     ​       [Signature]  ​​​​​​​[Signature]

Katherine Aldana Villalobos​​​​          Alexandra Cordoba Heredia

Représentante Légale​​​​​​         Gérante Sociale

ACOLPS​​​​​​​​​    ACOLPS